EvénementsSociété

LE DISCOURS DU RÉVÉREND JESSE JACKSON

Ce 10 mai, Francois Hollande a annoncé la création d’une fondation pour la mémoire de l’esclavage, Lionel Zinsou ex-premier ministre du Benin chargé de trouver les financements nécessaires. Et rendons à César ce qui appartient à Cesaire, la traductrice s’ingéniant à appeler le chantre de la négritude du nom du général Romain.

Extraits du discours prononcé hier au Jardin du Luxembourg par le révérend Jesse Jackson. 

Merci au Président Hollande, à madame la ministre Pau-Langevin, aux ministres, aux Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale, … à Mme Cottias Présidente du CNMHE Comité pour la mémoire de l’Esclavage…

 C’est un honneur d’être invité pour un événement aussi important que la journée nationale du souvenir commémorant l’abolition de l’esclavage. Nous remercions nos ancêtres : Ignace, Delgres, Solitude, Harriet Tubman, Rosa Parks… Souvenons nous de leur sacrifice et posons nous la question : que signifiait l’esclavage pour ces esclaves ?

Jackson 4Selon le Code noir institutionnalisé en 1685 par Colbert sous le règne de Louis XIV, c’était entre autres choses :

  •  Ne pas être en mesure de vendre le fruit de son travail
  •  Avoir une oreille coupée pour avoir fui la première fois
  •  Avoir une jambe coupée pour une deuxième fuite
  •  La perte de sa vie après une troisième tentative
  •  Le risque de se faire tuer à tout moment et en toute impunité par le maître
  •  Les pires dépravations : l’achat et la vente comme bien meubles, les viols et les pillages…

Ce sinistre système a perduré durant plus de 300 ans : de la première vente d’esclaves en 1510 par les Espagnols à la dernière en 1898 au Brésil…
Le Code noir a été, comme certains l’ont décrit un système de terreur… Les descendants de ceux qui en ont bénéficié doivent faire preuve de contrition et tenter de réparer les dommages causés.
Le grand Aimé Césaire se référant à l’esclavage, a écrit « Je parle de millions d’hommes et de femmes brutalement enlevés à leurs dieux, à leurs coutumes, à leurs modes de vie… Des millions d’hommes et de femmes qui intégré la peur et leur sentiment d’infériorité est devenu une seconde nature… ».  Les relations dominant/dominé ont laissé des cicatrices psychologiques.  Après toutes ces années de construction de l’Europe et des Amériques sur le dos des esclaves, l’avantage est au conquérant, les dépens  pour leurs descendants. Nous avons appris à vivre avec cette formule illicite et à la rationaliser.

Le défi moral de notre siècle est d’apprendre à vivre ensemble comme frères et sœurs…  Jusque là libres mais pas égaux, les descendants d’esclaves doivent intégrer les grandes écoles, les conseils d’administration des grandes entreprises. Ils doivent devenir aussi des employeurs et pas d’éternels employés.  Le travail réalisé par Outremer Network dirigé par Daniel Hierso montre la voie, et des lueurs d’espoir font croire en l’avenir comme la nomination de Christiane Taubira en tant que ministre de la Justice, de George Pau Langevin comme ministre des outre-mer, l’élection du président Obama, l’homme le plus puissant du monde, celle du procureur Khan comme maire de Londres, dont la victoire symbolise un environnement multiracial et multiculturel.

Jackson 3
En dépit de ces victoires nous ne devons pas oublier l’histoire. Aimé Césaire nous a enseigné « Pour nous, le choix est fait : le refus de l’oubli « .
Aujourd’hui, Merci Mon Dieu, la France a fait le bon choix : en tant que nation elle refuse d’oublier… et croit en la formule « Liberté, Egalite, Fraternité »…

Et permettez-moi enfin de remercier Madame Taubira pour cette loi exceptionnelle, cette loi de 2001 faisant de l’esclavage un crime contre l’humanité. Christiane a obtenu le vote de cette loi contre vents et marées… J’ai visité le MEMORIAL ACTe en Guadeloupe et remercie le Président Hollande pour cette brillante initiative… La ministre George Pau Langevin pour avoir intégré l’étude de l’esclavage dans les programmes scolaires à l’échelle nationale et pour avoir institutionnalisé la flamme de l’égalité, ce concours national auquel participent des milliers d’élèves. Les finalistes sont ici aujourd’hui.  Je les félicite.  Ils sont notre espoir.  Entretenir l’espoir…

Ne renoncez pas à l’espoir, ne renoncez jamais, c’est l’âme de l’humanité qui est en jeu.

Previous post

Pascal Chimbonda : J’étais meilleur que tous les latéraux qui jouaient en France

Next post

Banane : comment les planteurs antillais dynamisent la filière ivoirienne

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *