Divers

Des Français bientôt esclaves dans leur propre pays ?

« L’ONU a initié un plan visant à faire disparaître le peuple Français » selon Philippe de Villiers. La théorie du Grand Remplacement marche à fond.

Les cloches sonneront-elles encore demain * ?

Depuis 1973, l’invasion migratoire est préparée. Le plan de l’ONU approuvé par tous les politiciens français de droite et de gauche, qui ont prêté allégeance aux monarchies pétrolières du Qatar et de l’Arabie Saoudite est de dissoudre totalement la population française.

quatar
Mais faire disparaître le christianisme est aussi une priorité. En ce sens, l’assassinat de l’abbé HAMEL est le début de la guerre contre les signes religieux chrétiens en France, que les wahhabites vont insidieusement étendre.

Philippe de Villiers affirme que la liste des villes ou enclaves qui bientôt seront soumises à la charia avec lapidation pour adultère, et voile obligatoire, est déjà prête ! C’est ce qu’il appelle la Grande Concession territoriale, baptisée « Le Nouvel édit de Nantes».

François Hollande lui-même évoquerait un plan de partition du territoire.
Un livre de fiction a déjà été édité, mettant en scène cette France scindée, le tiers au sud de l’Hexagone ayant été cédé aux musulmans, les deux-tiers au Nord demeurant un Etat laïc.

Si le peuple refuse l’invasion migratoire, nos dirigeants avec le Qatar et l’Arabie Saoudite envisagent la soumission, la dhimmitude, voire sa destruction par des voies violentes.

Pour les militants du « choc des civilisations », la dhimmitude fait référence à un certain système religieux et juridique de discriminations envers les non-musulmans qui réduisit ces derniers à l’état de « minorités fossiles ». Il impose aux minorités non musulmanes un statut inférieur en échange de leur sécurité. Les non musulmans sont laissés en paix et en vie à condition d’acceptation d’un statut particulier contraignant, notamment religieux, et par le paiement d’un impôt spécifique.

Enfin, Philippe de Villiers nous avertit. Les français de souche seront parqués dans des camps et soumis aux pires humiliations comme l’ont été les juifs pendant la 2ème guerre mondiale. Pourquoi ne pas constituer une armée de citoyens capables d’organiser la libération du pays ?

Toutes les déclarations les plus outrancières sont désormais possibles de la part de ceux ayant occupé des fonctions gouvernementales, dans le contexte actuel.

Le Grand Remplacement est une théorie selon laquelle il existerait un processus de substitution de population sur le territoire français métropolitain, dans lequel le peuple européen serait remplacé par une population non européenne. Ce changement de population impliquerait un changement de civilisation, et ce processus serait soutenu par une majorité des élites, soit par idéologie, soit par intérêt.
Challenges du 14/11/2015, avant même la parution du dernier ouvrage de l’homme politique, écrivait ceci : « Philippe de Villiers raisonne comme un âne, et nous devrions nous en préoccuper ? Oui, malheureusement, parce qu’une partie plus ou moins importante des citoyens de ce pays est sensible à cette phraséologie mortifère ».

Et ne pensons pas que dans les départements d’outre-mer nous puissions échapper à cette déferlante de thèses complotâtes «abracadabrantesques». La pression migratoire fait que le rejet xénophobe est une réalité et un repoussoir.

Pourtant, si nous prenons le temps de réfléchir -en laissant de côté le fanatisme religieux qui est évidemment une donnée incontournable pour appréhender les problèmes contemporains- et d’analyser les deux phénomènes constatés (l’immigration massive et le risque de partition de l’état):

  • les populations présentées dans la théorie du grand remplacement, comme envahisseurs, ne sont-elles pas précisément celles susceptibles de constituer une main-d’œuvre servile, surtout celles qui acceptent des conditions de travail dégradées, en raison de la comparaison avec leur situation antérieure ? (Par exemple, habitants de pays touchés par la guerre, la surpopulation et le sous-développement).
  • De même la partition d’états n’est pas à exclure, mais ne s’agit-il avant tout d’une formidable poussée régionaliste, en dehors de toute considération religieuse ? En témoignent en Europe, les revendications de la Catalogne en Espagne, de l’ Ecosse au Royaume-Uni, des Flandres en Belgique, des régions du Nord en Italie, et de manière plus anecdotique aux Etats-Unis de la Californie. ( information ahurissante diffusée sur France-Inter en début de semaine). On remarque que ce sont des régions riches qui ne veulent plus payer pour des zones plus pauvres.

Domination et servitude

escla-1

Pour finir, je vous livre cette trouvaille de Philippe de Villiers sur la politique migratoire de l’Allemagne. Il indique que Mme Merkel, obéissant au patronat allemand, veut une traite sélective. « Jadis on vérifiait les dentitions, maintenant on vérifie les diplômes ».

Si j’ai bien compris, il admet une forme d’esclavage moderne. Ce qui paraît aller à l’encontre de son discours. Mais cela ne peut-il pas dire également que l’esclave ayant acquis une maîtrise technique, et « une conscience vraie »finira par dominer le maître ? ( comme dans La Phénoménologie de l’Esprit de Hegel- dialectique du maître et de l’esclave). « Par son travail sur le monde », l’immigré allemand sera devenu « le maître du maître », et réduira son ancien patron en esclavage .
Aidez-moi s’il vous plaît !

*Il s’agit du dernier ouvrage de Philippe de Villiers, ex-secrétaire d’état à la culture, et ancien candidat aux élections présidentielles.

Previous post

Le Gang des Antillais, succès ou échec ?

Next post

LES HIT LOKAL AWARDS 5ème édition

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *