Divers

Décès de Rubens GAVERNA,musicien avant-gardiste

Rubens GAVERNA (03 août 1929 – 28 octobre 2016) était Chanteur –  Batteur – Joueur d’harmonica – Tambouyé.

Nous avons appris la mort du musicien guadeloupéen Rubens GAVERNA, décédé à l’âge de 87 ans.

rubens-1

Rubens GAVERNA né le 3 août 1929 dans la commune du Lamentin en Guadeloupe, est issu d’une famille de musiciens (son père était chanteur et guitariste tandis que sa mère était une danseuse de gros-ka, léwoz et roulé). Dès son plus jeune âge il accompagne ses parents à toutes les manifestations folkloriques de quartier. Passionné de chant et de batterie, il rivalise avec le meilleur des batteurs guadeloupéens du nom de Padilan.

En juillet 1956, âgé de tout juste de vingt cinq ans, il quitte sa Guadeloupe natale pour se rendre dans l’hexagone à bord du bateau « Irpinia ». A son arrivée dans la capitale parisienne, il est engagé dans le groupe musical que dirige Moune de Rivel.

Employé jusqu’en 1984 dans l’usine Citroën d’Aulnay-Sous-Bois où il a travaillé durant trente-deux ans, il adhère en 1968 au groupe « Créolita » dirigé par Maurice Jallier et devient assez rapidement le Vice-président.

De 1969 à 1970, il se produit tous les soirs au célèbre dancing « La Canne à sucre » avec Eddy Gustave et Tony Léveillé.

En 1971, il participe à l’enregistrement du 45 tours (Production Henri DEBS), « Gustave et son combo ». Dans les deux titres de ce disque on peut apprécier son immense talent en tant qu’harmoniciste.

De 1981 à 1991, il tient le rôle du père dans la première pièce de théâtre créée et mise en scène par un antillais, « Les Zanpanlan », qui remporte un vif succès.

Il décroche un contrat en  Suisse et monte à son tour un trio formé de Marcel DORINA (Guitare rythmique) et Adolphe GALLION (Clarinettiste). Deux années durant, ensemble ils animeront le select restaurant « Le Koudou » et signeront un autre contrat pour « Le Mirador ». De retour en France, il sera sollicité dans tous les galas aux couleurs antillaises.

Infatigable musicien (chanteur, batteur, joueur d’harmonica et de gwo-ka), il officiait avec la même agilité des doigts avec une voix qui s’est bonifiée au fil du temps jusqu’ à ce que la maladie l’en empêcha.

Depuis 7 ans, il était pensionnaire à la maison de retraite Daniel CASANOVA de Saint-Denis et c’est là d’ailleurs  qu’il  a rendu son dernier souffle vendredi 28 octobre 2016.

Rubens était un bon cuisinier et aussi un homme au grand cœur qui n’hésitait pas à aider les autres. 97land présente ses condoléances à ses proches.

Une veillée aura lieu en son honneur jeudi 3 novembre à 19h à la Maison de l’outre-mer de Sarcelles  – 49 bis avenue du Maréchal Pierre Koënig. 

 

Previous post

Premières rencontres des Conseils citoyens en Martinique

Next post

Prix de vente des hydrocarbures à La Réunion au 1er novembre

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *