Société

Deuil … Ne pas tenir compte des querelles politiciennes

Communique du COLLECTIFDOM

Patrick KARAM vice président du Conseil régional d’ile de France a proposé ce 8 avril 2016 au vote d’une enveloppe de 50.000 euros destinée à financer l’achat de billets d’avion concernant le dispositif d’aide tarifaire spécifique pour les Franciliens frappés par un deuil en Outre-mer.

Ce dispositif est destiné à ceux qui, pour des raisons géographiques et sociales, ont des difficultés à voyager pour se rendre aux obsèques d’un proche.

Contre toute attente les Antillais Viviane ROMANA et Pierre KANUTY ont voté contre la proposition alors même que le Front national a préféré s’ abstenir. Il s’agit d’un vote d’autant plus incompréhensible que ces mêmes élus  avaient déjà voté ce même dispositif sous la précédente majorité.

Pourquoi cela deviendrait-il un problème tout d’un coup ? Est ce lié à l’appartenance politique de la nouvelle majorité ? Que doivent comprendre les 700 000 ultramarins d’Île-de-France suite au vote d’élus, indemnisés plus de 2000 euros par mois  pour les défendre ?
Ces aides qui concernent chaque année 700 à 800 Franciliens, les plus démunis, touchés par le deuil en Outre-mer ne doivent pas faire l’objet de votre mépris. Le COLLECTIFDOM rappelle l’importance de ne pas tenir compte des querelles politiciennes quand il s’agit de l’ intérêt de milliers de familles Franciliennes endeuillées en  Outre-mer.
Nous devons saluer la pérennisation du dispositif deuil de la région Ile-de-France considéré aujourd’hui comme une véritable avancée sociale par les originaires des Outre-mer et appeler à son extension aux autres régions de l’Hexagone.
Pour le COLLECTIFDOM
Daniel DALIN
Previous post

La nuit de l'AJEG

Next post

Condamnation des propos d’Henry de Lesquen

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *