Société

Covid 19 : Les accras de la solidarité

Comment nous rappeler nos traditions antillaises de partage ? Martine, soignante témoigne sur sa voisine : « ses Accras étaient aussi bons que sa gentillesse ». 

Sur la page Facebook récemment créée « le Coin des Confinés » qui rassemble déjà près de 100 000 personnes partageant leurs anecdotes, joies, angoisses du confinement au quotidien, des aide soignantes, des infirmières racontent parfois les réflexions  ou mesquineries qu’elles subissent. Ici tout au contraire, un message de Martine qui redonne foi en l’humanité.

« 21h hier soir, je rentre du boulot… Je croise une de mes voisines, une antillaise (qui revenait de la cave),  on se connaît à peine. Bonjour, bonsoir rien d’autre…

Elle me regarde et me dit « Vous travaillez dans le milieu hospitalier n’est ce pas ? Je passe devant !… »

– OK. Allez y madame…

Je la suis, à distance respectable, j’entends le bruit de sa porte. C’est bon, elle est rentrée chez elle…

Je passe devant sa porte quelques minutes après et là… Elle ouvre sa porte en grand et me tend un paquet : « Tenez, j’ai fait des accras ce soir, ils sont encore tièdes, régalez vous, vous le méritez bien ! Je ne vous donne pas de punch, mais après, on trinquera d’accord ??? »

Merciiiii madame, les Accras étaient aussi bons que sa gentillesse. Ça fait du bien au cœur et à l’âme !!! »

Un témoignage salué par plus de 6 500 internautes.

Chou : « Avec tous les mots que je lis en ce moment où on demande à des infirmières de déménager, cette histoire fait du bien ! C’est bien plus agréable à lire en ce moment. Bravo à cette voisine gentille, respectueuse de votre travail 👏 ».

Nanou : « Les antillais sont plus qu’accueillants ».

Joyce : « Ça fait du bien de voir tant d’humanité,venant d’une Antillaise ça ne m’étonne pas le soleil dans leur ❤ ».

 Sarah :  » Ça m’aurait étonné du contraire. Leur éducation là bas sont sur la compassion, compréhension et aide ».

Nous ne cessons de le répéter : les bals boudin accras d’an tan lontan, vilipendés de nos jours, avaient une fonction de socialisation. C’est belle leçon d’humilité pour tous nos « influenceurs » ultramarins. Pas un selfie, aucune visibilité dans les salons ministériels. Une anonyme totale qui fait parler des Antilles !!! Un monde nouveau s’annonce-t-il ?
Previous post

Aucune mesure spécifique n'a été prise pour limiter l'entrée du virus sur l'île

Next post

15 h 40 : le dernier vol vers Pointe à Pitre depuis Orly

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *