Sports

Coupe de France Football : 2 qualifiés, 9 éliminés

Les qualifiés

Sourires de satisfaction pour le StPaulois et les Matouristes. Alors que L’AS Excelsior, qui disputait un 7e tour pour la quatrième fois consécutive s’apprête à recevoir le dimanche 3 décembre au stade Paul Julius de Saint Paul pour le 8ème tour de Coupe de France, les joueurs de Matoury viendront dans l’hexagone pour affronter leur adversaire. Le tirage au sort aura lieu mercredi.

L’Excelsior peut-elle perdre ce match sur tapis vert ? La réserve déposée par Feignies Aulnoye concerne Jonathan Boyer, expulsé le 21 octobre lors de la finale à la Réunion contre la St-Pierroise qui n’aurait pas purgé l’ensemble de ses cinq matchs de suspension, sera examinée par la commission.

Le bilan

51 buts encaissés, cela fait une moyenne de 4,6 buts contre les équipe de l’Outre-Mer pour 11 marqués, soit une moyenne d’1 but.

Des équipes humiliées : le CSM, le Geldar de Kourou, le Golden Lion.

L’écart de niveaux entre équipes de l’hexagone et ultramarines ne cesse d’augmenter comme on peut le lire dans Ouest-France. « Le public briochin n’hésitant pas à applaudir les Kourouciens débordés dans tous les compartiments. « On croyait que le match aurait été plus serré », commente un homme ».« ..trois (niveaux d’écart) sur le papier, mais cinq sur le terrain ».

Les résultats

Feignies – Excelsior (La Réunion) : 1-3

Saint-Gratien – Lossi (Nle-Calédonie) : 7-1

Romorantin – Diables Combani (Mayotte): 10-1

Epinal – CSM (Guadeloupe) : 6-2

Saint-Brieuc – Kourou (Guyane) : 9-1

Concarneau – Golden Lion (Martinique) : 7-0

Rodez – As Tefana (Polynésie) : 3-0

Matoury *(Guyane) – Avranches : 0-0 (TAB)

Club Colonial (Martinique) – Belfort: 2-3

Etoile Morne à l’Eau (Guadeloupe) – Saint Lô : 1-4

AJ Petite Ile (Réunion) – Beauvais : 0 – 1

Previous post

LE NOUVEL HITLER NOIR

Next post

Kalepo, l'un des 6000 ultramarins morts pour la France

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Laurent
    novembre 16, 2017 at 11:22 — Répondre

    Ces écarts ne sont pas étonnants.
    En métropole on s’entraine sur de jolis terrains synthétiques (même un petit club de district), qui favorise la technique et tactique, dans les iles on s’entraine sur des champs de patates ralentissant clairement la progression.
    Les joueurs Guadeloupéens récemment qui atteignent le haut niveau sont des joueurs qui ont été formés sur des installations en synthétique (ex : T.Lemar).
    Actuellement un club de métropole qui rencontre un club des Antilles, a l’assurance d’aller prendre un bain de soleil et passer un tour de coupe.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *