Culture

Commémoration à Pierrefitte

L’association AMU (Association Mémoires Ultramarines) organisait pour sa 8 ème année à Pierrefitte sur Seine une commémoration en souvenir des Victimes de l’Esclavage Colonial à la salle La Guinguette. 

Le maire de Pierrefitte Michel Fourcade et ses adjoints traversaient la nationale 1 afin de se rendre au parc Nelson Mandela pour un hommage à Aimé Césaire et un dépôt de gerbes au pied de sa stèle accompagnés par les tambours du groupe Choucaj.

IMG_20150517_111932 (1)

Remy Colbert en maître de cérémonie, un poème d’Aimé Césaire lu par le jeune Tom rappelant qu’aucun peuple de l’Europe n’accepterait d’être colonisé par un autre peuple, l’édile Pierrefittois évoquant le chantre de la Négritude, l’esclavage et le sursaut de dignité de ces hommes pour qui  « même un nom leur était interdit » rappelant la nécessité de connaître et d’accepter l’histoire de toutes les « France ».

Tous les personnes présentes étaient ensuite invitées à se diriger vers la salle La Guinguette où Franck Petrose Vice président de l’Amu, Doukoure Sidi président du foyer de Pierrefitte représentant ceux extirpés de leur continent, José Althey Président du CREFOM 93 évoquaient chacun leurs expériences. L’après midi une conférence  sur le thème : « Les esclaves face à la justice Coloniale entre 1815‐1848 » avec comme intervenant Bruno Maillard et des danses traditionnelles indiennes et guyanaises par l’Association MO ISI MO ROT’BÔ alors que les tambours de Choucaj continuaient de résonner.

Une remise de trophées dans l'après-midi

Une remise de trophées dans l’après-midi

 

 

 

Previous post

Barabde : Le suicide de Shamar Weekes, 12 ans

Next post

Un préfet aux champs

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *