DiversEvénements

Combattre le terrorisme par l’intelligence

Un an après les attentats du 13 novembre 2015 qui ont frappé Paris et Saint-Denis, plusieurs hommages aux victimes étaient organisés ce dimanche 13 novembre. Des cérémonies placées sous le signe de la sobriété mais aussi d’empathie et de tolérance.

Devant le Stade de France, porte D, le Portugais Manuel Dias, 63 ans, avait trouvé la mort, première victime de ces opérations commandos.

Une délégation du CREFOM 93 dirigé par José Althey en présence du nouveau président du CREFOM Jean Michel Martial participait aux cérémonies de recueillement aux cotés de sa famille.

Le fils de la victime, Michael a tenu un discours très politique, rendant hommage à son père arrivé du Portugal à 18 ans fuyant la dictature : « Ce n’est que par la connaissance que l’on pourra éviter que les enfants de demain n’acceptent de s’humilier en tant que chair à canon au service d’intérêts criminels et mafieux qui les dépassent comme c’est le cas aujourd’hui qu’ils sont incapables de réfléchir, de penser le monde et d’exprimer leur mal-être et l’exclusion qu’ils ressentent… Il est fondamental de prôner autour de nous la tolérance envers toutes les différences… Mon père était la preuve incarnée que l’intégration est possible et nécessaire lui qui avait des amis de toutes nationalités. Il savait respecter l’identité de chacun. Pour lui la France était le dénominateur qui nous était commun ».

attentat-3

Mr Jean-Michel Martial, La délégation du CREFOM 93 et des membres de la famille de Manuel Dias

attentat-1

Jean-michel Martial, président du Créfom et la délégation du CREFOM 93

Previous post

Qui profite du 7ème tour de la coupe de France ?

Next post

Althea Gibson rejoint Gerty Archimede

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *