Divers

COCHON SAUVAGE et FRITES de FRUIT-A-PAIN FONT BON MÉNAGE AU PRÊCHEUR 

Oui. Non seulement avec les frites mais aussi avec les spaghettis de fruit-a-pain !

Thierry DASINI à Lari Z’abim a su accommoder le fruit-à-pain sous toutes ses formes avec les viandes sauvages et le poisson.

Ainsi, à Lari Z’abime du Prêcheur, on trouve des plats et des menus d’une saveur exquise qui font du bien là où ça passe…Et c’est le chef qui nous offre les meilleures recettes que l’on ne peut imaginer. Des spaghettis de fruit-à-pain ! Connaissez-vous ? Sans parler du migan, des beignets, du gratin, des frites et des sauces d’accompagnement ! Hummm !

Quant au cabri sauvage, on aurait juré qu’il ne l’est pas tant la préparation faite dans des ustensiles, marmites ou matériel de cuisson donne un goût raffiné à la viande ; Imaginer un seul instant manger du cochon sauvage avec un gratin de fruit-à-pain ou de papaye ? Cela se marie très bien, délicieux et surtout frais !

Les vacances, c’est la découverte de nos produits locaux transformés à la mode de ce grand chef qui devient le spécialiste des produits du terroir.

Thierry DASINI qui a travaillé à la Coupole à Paris ainsi que dans les brasseries FLO, continue de s’enrichir en allant voir la cuisine des autres cultures comme celle du Portugal, des USA, de la Caraïbe et d’ailleurs, pour donner une note spécifique à la sienne. Fort de son expérience en s’inspirant de voyage en voyage, il revient la tête remplie de bonnes intentions pour faire découvrir de nouvelles recettes faites selon son imagination en alliant à la fois goût et culture. A la mode de chez nous ! Mais surtout, à la mode Thierry !!!

En plus de la vue sur la mer qui est à deux pas  de Lari Z’abime, on peut manger tranquillement non loin des pommes cannelle profitant du bon air du nord de la Martinique.

Découvrir que l’on peut faire beaucoup de choses avec le fruit-à-pain autant du point de vue culinaire comme les chips, que du point de vue esthétique comme les bijoux, donne à réfléchir sur la richesse que possède le pays et que nous ne voyons pas toujours…Un bon point donc pour ce martiniquais humble, ambitieux et accueillant de faire connaître les différents tours de main auxquels fruit-à-pain, viandes sauvages et autre produits frais se dégustent à pleine dent.

En attendant…Lari Z’abime changé ! Pa té ni, ni vié fanm’, ni kaz en pay, ni pié pimen ! Ah ! Ah !

 

Joseth SYMPHOR

Previous post

Déboulé sportif et twirling bâton au Gosier

Next post

Simone Schwarz-Bart en sol majeur sur RFI le 3 septembre

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *