Société

Claudy Siar : Nous devons nous interroger sur notre part de francité

 Un questionnaire rédigé par une psycho-criminologue pour la mission Outre-mer MOM, rattachée au ministère de la Justice, dans le cadre d’une étude sur « les terroristes et radicalisés islamistes venant d’Outre-mer et incarcérés en métropole », fait réagir Claudy Siar.

« L’idée de cet exercice est de permettre de dresser le ‘portrait’ d’un habitant de chaque territoire pour permettre l’émergence d’un profil’ (un Guadeloupéen c’est ÇA ; un Mahorais c’est ÇA) ».

Suite aux vives réactions suscitées, le porte-parole du ministère de la Justice, a déclaré le document inadapté.  » Le questionnaire a été envoyé sans validation le 23 mai. Dès qu’il a été porté à sa connaissance (le 30 mai), le directeur interrégional a immédiatement déclaré cette initiative nulle et non avenue et a demandé aux partenaires de ne pas prendre en compte ce questionnaire. »


« Nous sommes scandalisés en ce moment par une note qui émane du ministère de la justice française…

… Il nous est posé plusieurs questions : par exemple, quels sont les traits de personnalité des gens d’Outre-mer et on nous donne un exemple en nous disant que « le breton est rustre mais accueillant ». Vous voulez que les originaires de l’Outre-mer soient quoi ? Vous voulez qu’ils soient danseurs de biguine et de séga et mangeurs de bananes ? En ce qui concerne la religion,… savez-où où en France a été construite la première mosquée ? C’était à l’Ile de la Réunion, à Saint-Denis pour être précis en 1905.

On nous demande de parler de l’histoire de ces territoires et des liens avec la colonisation en oubliant de parler d’esclavage. Comment peux-t-on en ce début de XXIème siècle, sous l’ère Macron qui nous avait promis un gouvernement à l’image de la France, poser de telles questions ? L’histoire de ces territoires est façonnée par l’esclavage et la colonisation.

On se demande ensuite comment se comportent les hommes vis à vis des femmes. On se fout vraiment de notre gueule. Eh bien écoutez, nous les femmes, on les mange après leur avoir fait l’amour parce qu’on est pas des sauvages…

Dans ce questionnaire, on est dans tout ce qui est plus de condescendant, de plus méprisant. Nous sommes là face à ce que nous dénonçons, cette anthropologie du XIXème siècle…

On est là face aux imaginaires à reconstruire. Vous imaginez : un état qui s’interroge sur ce que ce sont ses populations, mais en des termes qui nous ramènent à cette idée de dominant/dominé et qu’il y a des êtres supérieurs à d’autres…

Et puis il y a une question à se poser: comment se fait-il que le ministère de la justice n’ait pas posé aux experts du Ministère des Outre-mer ces questions sauf si finalement, ce ministère (anciennement ministère des colonies jusqu’en 1959) ne sert à rien. Il y a une ministre, les membres de son administration auraient pu être interrogés…

Il y a beaucoup de raisons qui peuvent expliquer cet affront. Déjà regardez comment est incarnée la France dans sa représentation officielle : l’Hexagone et la Corse. L’Outre-mer n’existe pas. Nous devons nous interroger sur notre part de francité. Sommes-nous véritablement français ou sommes-nous juste des habitants des confettis de l’ancien empire colonial… Nous ne pouvons plus accepter d’être des citoyens de seconde zone… Nous ne pouvons plus accepter d’être ce que nous sommes dans cette France là… »

Previous post

TOUS LES RÉSULTATS DES LÉGISLATIVES AUX ANTILLES-GUYANE

Next post

GERARD JANVION : VERT A TOUT JAMAIS !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *