Culture

Citoyen bois d’ébène : le triangle de la réconciliation

Après avoir été projeté à la mairie de Ouidah(Bénin) et au ministère des Outre-mer, le public des alentours de Sarcelles pourra découvrir le documentaire de Franck Salin « Citoyens, Bois d’ébène », dans lequel il pourra facilement identifier certains monuments en introduction.

Le spectateur est invité à suivre le parcours initiatique de Toto Emmanuel Gordien, médecin, militant de la mémoire et ses recherches généalogiques, retrouvant sa famille béninoise, les Gbohiki. 

Au sein du CM98, chargé de l’AGHFA Atelier de Généalogie de l’Histoire des Familles Antillaises, les archives lui ont permis d’identifier son « fondamental », Georges l’esclave à qui l’on donne le nom de Gordien en 1848. Quittant sa terre de Guadeloupe, il part sur les traces de ses aïeux au Bénin, remontant le temps avant le passage de l’un d’entre eux par « la Porte du non retour ». La ville négrière d’autrefois cherche de son côté à rompre avec son passé esclavagiste, en le reconnaissant.

Plus d’un million d’Africains ont été embarqués en direction des Amériques au cours de la période de la traite esclavagiste depuis la plage de Ouidah, à l’origine modeste village du royaume de Xwéda, dont la population atteindra le chiffre de 10 000 habitants au début du XIXème siècle.

La projection sera suivie d’un débat.

Citoyens Bois d’ébène : film de 52 minutes

Réalisateur : Franck Salin

Production  : Beau Comme une Image

 

philippe-jock-une
Previous post

Elections CCI Martinique : Philippe JOCK Président

primaire-deux
Next post

Les primaires en Outre-mer

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *