Culture

Christine Kelly : Dommage qu’Outremer 1ere n’aie pas une fréquence radio

Lettre ouverte au Président de la République

« Dommage qu’Outremer 1ere n’aie pas une fréquence radio ». C’est Christine Kelly, ancienne membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui l’a dit mardi soir sur Twitter après avoir participé à une émission sur la solidarité après le cyclone Irma avec les auditeurs de la Web Radio Outremer 1ere à Malakoff.

Un tweet qui ne peut passer inaperçu à l’heure où un Collectif de plus de 100 artistes, personnalités de la Culture, et de la société civile demande que cette web Radio Outre-mer 1ere obtienne une fréquence FM réclamée depuis tant d’années à Paris.

Une revendication qui ne peut passer inaperçue au moment où Radio France s’est vue attribuée, sur décision du gouvernement et dans l’urgence une fréquence FM à St Martin. ( Ce qui est une très bonne décision et montre l’impérieuse nécessité d’une radio publique pour relier les citoyens entre eux).

Alors y aurait il deux poids, deux mesures ?

Nous avons besoin, le cyclone Irma l’a dramatiquement mis en évidence, d’entendre tous les jours, en écoutant la radio, la voix de nos compatriotes et ne pouvons nous contenter d’une web radio à laquelle tous n’ont pas accès.

Radio Outre mer 1ere sur la FM, c’est une exigence d’égalité et nous ne pouvons davantage etre traités comme des citoyens entièrement à part comme le disait Césaire.

Nous réclamons cette radio de Service Public de l’outre-mer pour faire entendre ( par des informations en continu) la voix de la France des trois océans dans l’Hexagone, pour que la parole des outremer et des ultramarins et au-delà leurs expressions culturelles diverses se fassent entendre au quotidien dans l’Hexagone.

Cette radio existe avec ses personnels, ses structures sont la, elle est financée, donnons lui sa fréquence !!!

A quelques jours des Assises des Outremer, Monsieur le Président de la République Emmanuel Macron , Mme la Ministre des Outre-mer Brigitte Giradin, Mme la Ministre de la Culture Françoise Nyssen, entendez notre appel pour l’attribution d’une fréquence ( à Paris et en Île de France au moins ) à cette radio de Service Public de l’outre-mer qui tisse au quotidien le lien entre ici et la bas et qui contribue ainsi à renforcer la cohésion nationale, à enrichir la France forte de sa diversité et de son rayonnement en Europe et dans le monde.

Le Collectif Radio O sur la FM

Previous post

Maria : le ministre de l'intérieur apporte son soutien aux antillais (22 h 30)

Next post

Quand le Monde découvre que Saint-Martin était un concentré d’inégalités

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *