Société

MARTINIQUE : CHABIN EST DE RETOUR ET LE FAIT SAVOIR

Alfred Marie-Jeanne partisan de l’éconologie, pour exploiter de manière raisonnée le patrimoine Martiniquais

logomimLe dimanche 26 Avril à Rivière- Salée, un « gran sanblé » a réuni environ 1500 personnes à l’appel du PCM, du CNCP, de Martinique Ecologie, le PALIMA, le RDM et le MIM. Les grandes lignes de la campagne du député Marie-Jeanne en vue des élections de Décembre sont ainsi connues.

Alfred Marie-Jeanne, Président du Mouvement Indépendantiste Martiniquais par son discours a surtout annoncé haut et fort que l’heure de la retraite n’avait pas sonné pour lui en adaptant l’anaphore  présidentielle : « (…) Je suis venu vous dire solennellement que je reviens. Je suis venu vous dire que je reviens pour restaurer la confiance (…) Je reviens pour construire, avec vous, ce futur commun.(…) Je suis venu vous dire que je reviens pour rétablir illico presto la démocratie. »

Ciblant 3 grands défis : le démographique, l’économique et l’écologique, il préconise au préalable la maîtrise des Finances Publiques, assurant de la transparence de l’information reconnaissant ne pas avoir suffisamment communiqué en tant que Président de Région.

Concernant le défi démographique à aborder sous le double aspect du vieillissement et de la jeunesse, prime à l’éducation en concertation avec le Rectorat et l’Université, le projet de l’Institut Régional des Arts de la Scène et Spectacle relancé. Le CHU de Martinique pourrait signer une convention avec les cliniques privées lorsque les compétences existent et pour gérer l’accompagnement des aînés, il serait fait appel au monde associatif.

Observant que le centre de gravité de l’économie mondiale commence à se déplacer, il s’agit de ne pas rater les opportunités nouvelles sans cesser de coopérer avec la France et l’Europe.

L’élévation de la température  et l’envahissement des sargasses réalités tangibles, il préconise l’éconologie, néologisme pour exploiter de manière raisonnée le patrimoine Martiniquais.

Alfred Marie-Jeanne poursuit en énonçant son programme. Il souhaite une concertation avec les entreprises privées, les communautés d’agglomération, les institutions caribéennes et européennes.

Les investisseurs martiniquais doivent investir en Martinique. Pour une relation apaisée au sein de l’entreprise, une réflexion sur le dialogue social va être menée. Un partenariat accru avec les Communautés d’Agglomération permettra de décliner de manière plus efficace le transport terrestre et maritime, réguler le Très Haut Débit et contrôler le foncier.

Les échanges avec les pays de la Caraïbe se feront au profit des entreprises martiniquaises et des institutions de la région. Le dialogue avec le Gouvernement doit tendre vers la mise en place d’une fiscalité spécifique avec un volet commercial et douanier afin de devenir membre effectif dans les instances caribéennes et une réglementation aérienne adaptée à la réalité martiniquaise.

Le revers de janvier 2010 sur le statut d’autonomie semble loin. C’est un Chabin déterminé qui se dresse sur la route de tous les prétendants au poste de Président de l’Assemblée Unique. Reste à convaincre tous ceux de son « camp » et ce ne sera une mince affaire.

Previous post

ACCOLADE : "BALLOTTAGE" FAVORABLE

Next post

"ICI C'EST FOIRE DE PARIS" 2015 : la réunion

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *