Culture

BLACK ARTIST LIVES MATTER

Retour sur un défilé pour les entrepreneurs & les artistes noirs sur les champs Elysées

À Washington, Londres, Paris, comme sur les réseaux sociaux, un cri de ralliement résonne depuis la mort poignante de George Floyd le 25 mai 2020 : « les vies des Noirs comptent ».

Murielle Kabile Martiniquaise avec des origines Kabyles, styliste spécialisée dans le cuir s’est reconvertie dans la coiffure durant le confinement. Une prise de conscience qui s’inspire du slogan de la lutte des noirs aux Etats-Unis à l’image de son combat de femme entrepreneure, et qui veut se faire entendre BLACK ARTIST LIVES MATTER pour soutenir les entrepreneurs et artistes noirs.

Un défile sauvage entre peinture, coiffure et couture avec 6 mannequins sur les Champs-Elysées, en hommage à George FLOYD et Adama TRAORE. Pour la styliste-Hair Designer, ce qu’elle revendique c’est la non reconnaissance des entrepreneurs et artistes noirs en France. Le droit à la parole, le droit d’être présents et ne pas faire dix fois plus que les autres pour exister. Que les choses changent, que les portes s’ouvrent, et qu’il n’y est plus à dissocier les blancs des noirs, que chacun avance avec un savoir-faire et un savoir être en respectant le talent des uns et des autres. C’est aussi de continuer à transmettre le message et de montrer que ce n’est pas juste un mouvement éphémère à la mode.

Le Festival de Cannes marque la révélation de sa toute première pièce en cheveux couture dévoilé au grand public, qui fût un énorme coup médiatique. Tout s’enchaine : les Fashion weeks, masterclass, expositions, défilés sauvages pour dénoncer les préjugés. Murielle a très vite compris qu’elle doit se démarquer pour défendre ses idées et créer sa marque capillaire Big Hair, pour défendre les valeurs à travers les cheveux texturés en les intégrant dans des shows, des défilés des shootings, des tableaux, du prêt-à-porter, des créations capillaires.

Le 16 juin un défilé sauvage place de l’Opéra, DON’T TOUCH MY HAIR lui a permis de défendre ses idées à travers la liberté des cheveux crépus, bouclés et frisés, afjn de changer les regards et les mentalités dans le monde.

Styliste de mode de sa propre marque de vêtements l’Hair du temps Murielle Kabile affirme « J’étais la seule à proposer des collections de prêt-à-porter réalisées à partir de cheveux naturels et synthétiques ». Dans son nouvel atelier dans le 17e, on peut découvrir ses créations et comprendre toutes les étapes de fabrication. Elle collabore régulièrement avec des designers et des créateurs pour faire évoluer son art avec les différentes possibilités de textures de cheveux.

Ses créations sont un mélange de plusieurs cultures et d’inspirations. Avant-gardiste et engagée dans un combat d’identité et d’acceptation des cheveux Afro.

 

Wanda Nicot

Previous post

Angela Davis : Ce travail aurait dû être initié il y a 150 ans...

Next post

Félicitations à Kingsley Coman

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *