Sports

Basket et handball : la 5eme édition du run-ball

 La 5eme édition du run-ball aura lieu ce samedi au petit stade Jean Ivoula de Saint Denis comme les précédentes. Des joueurs de la pro A de basket et de la NBA seront sur le parquet du gymnase du chef lieu pour faire rêver nos jeunes sportifs.

Un autre sport joué avec les mains sera au programme pour la première fois le handball et comme guetstar l’enfant du pays et le plus medaillé des Réunionnais en sport collectif : le capitaine du PSG Daniel Narcisse accompagné par Thiery Omeyer, des sparring partners privilégies de la sélection de la réunion masculine en préparation pour les jeux des îles de l’Océan Indien qui auront lieu au début du mois d’août. Pour nous parler de cette manifestation nous avons rencontré l’organisateur de cette grande fête le tamponnais Johan Guillou

Johan quand a eu la première édition du run-ball ?

Le run-ball a vu le jour en 2011 suite à une réflexion entre certains dirigeants du basket tamponnais et la création de l’association Rêve de sport.

Quel est son but ?

C’est de permettre à des jeunes réunionnais de rencontrer et d’échanger avec des stars du basket français qui jouent en NBA ou dans le championnat français et faire aussi des camps d’entraînement dans différents endroits de l’île, d’organiser des matchs de gala ou les professionnels rencontrent les amateurs renforcés par des kréopolitains (sportifs réunionnais ayant quitté l’île pour jouer en national).

Quelles sont les stars qui ont foulé les parquets du stade Jean Ivoula ?

En 2011 Boris Diaw accompagné de Yacouba Diawara et Ronnie Turiaf étaient dans la salle dionysienne face aux professionnels de Poitiers et une équipe de la Réunion renforcée. En 2012 la formule a été du basket à 3 avec les américains Rodman et Bailey face au français Amara Sy et Marco Pellin et Georgi Joseph et comme parrain le premier français ayant joué en NBA Tariq Abdul Wahad.

Après ces premières mises en bouche quel spectacle avez vous proposé pour le public réunionnais ?

Comme c’était l’année après jeux olympiques 2012, nous avons invité les médaillés d’argent des jeux de Londres pour permettre la promotion du basket féminin : la première semaine était consacrée à un camp avec des joueuses de l’équipe de France. Les réunionnaises ont pu jouer contre la marraine et capitaine des braqueuse Céline Dumerc et des filles de la sélection tricolore. A la même période le numéro 1 du basket français et MVP de NBA Tony Parker avait réussi à se libérer. Nous en avons profité pour aire un match des gala avec ses potes évoluant aux USA face à une équipe d’All Stars évoluant en France parmi eux le réunionnais Mickael Var. L’an dernier Nicolas Batum avait répondu favorablement à l’invitation rêve de sport.

Et pour la 5 ème édition  ?

Dans la lignée des éditions précédentes depuis dimanche nous sommes sur le terrain avec l’accueil du parrain en basket l’international français Ian Mahinm non retenu par Vincent collet pour la préparation de l’équipe de France et Florent Pietrus également Aly Traoré qui s’aligneront face à une équipe de kréopolitains. L’association rêve de sport a voulu permettre aux réunionnais de voir un autre sport qu’on joue avec les mains ou les réunionnais excellent le hand. l’affiche de cette soirée dionysienne nous permettra de voir de grands joueurs champions du monde médaillés d’or des jeux olympiques et champion d’Europe Thiery Omeyer, l’enfant du pays Daniel Narcisse parrain de la discipline et ses deux jeunes coéquipiers Jeffrey M’tima et Benoît Kounkoud qui serviront de sparing partner pour la sélection de la réunion de handball qui se prépare pour les jeux des îles.

Président pour terminer qu’attendez-vous ?

Dans les différents échanges entre jeunes et champions, j’attends que nos jeunes profitent du moment et pour certains c’est l’occasion de se faire remarquer pour suivre les traces de leur entraîneurs d’un jour. Pour les adultes il s’agit d’assister à une belle soirée. Je terminerai pour vous dire que le rêve continue et l’an prochain le Volleyball viendra compléter la palette de sport qu’on joue avec les mains.

Previous post

Le Ministère des Outre-mer au service de l'égalité des territoires

Next post

Réagir face à la répression dominicaine

Nacou

Nacou

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *