Culture

AVANT-PREMIÈRE BlackKklansman de Spike Lee

MARDI 14 AOÛT 20H30  AVANT-PREMIÈRE BlackKklansman

Séance organisée dans le cadre du BLACK MOVIE SUMMER du 14 au 19 août au cinéma Melies 12, place Jean Jaurès – 93100 Montreuil.

BlacKkKlansman est adapté du livre de Ron Stallworth, son histoire vraie d’un policier afro-américain qui tente de faire tomber le KKK avec l’un de ses collègues.

Le rôle principal du long métrage est tenu par John David Washington, le fils de Denzel Washington qui avait brièvement apparu dans Malcolm X.

Le synopsis : Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis.

Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le « Grand Wizard » du Klan, David Duke, enchanté par l’engagement de Ron en faveur d’une Amérique blanche.

Tandis que l’enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu’une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d’aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre.

 

Harry Belafonte a un rôle dans ce film« A 91 ans, il nous a fait cet honneur » déclare Spike Lee. « Il a aimé le scénario et a d’abord cru qu’il ne pourrait physiquement pas apparaître dans le film. Nous lui avons donc donné un mois et demi, il s’est préparé et a fait du bon boulot ». Son role consiste à raconter à des activistes noirs le lynchage de Jesse Washington en 1916 tandis qu’en parallele à une autre extrémité de la ville, David Duke déclame un discours haineux.

Previous post

Un challenge photo pour ces vacances

Next post

La lettre de Daisy Osakué : Mon amour pour ce pays est intact. L'Italie est ma maison.

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *