Société

Au coeur du conflit des terres de Lohéac en Guadeloupe

CE LIEU STRATEGIQUE DE MOBILISATION N’A PAS ETE CHOISI PAR HASARD CAR PAS LOIN SE DRESSE UNE USINE DESAFFECTEE ET AUTOUR DE VESTIGES DELABRES ET ABANDONNES DEPUISDE TRES TRES LONGUES ANNEES

UN CONFLIT DETERRES UN CONFLIT DE TITRES DE PROPRIETES UN CONFLIT D’OUVRIERS QUI CONTESTENT LES ORDONNANCES DE RESULTATS PRONONCES PAR LES TRIBUNAUX DONT LEURS REVENDICATIONS NE SONT PAS RESOLUES DEPUIS DES DECENNIES

LE COLLECTIF DE L’OUEST DE SAINTE ROSE ET DES ENVIRONS DEMANDANT A MME LE MAIRE QUI ERTAIT SUR PLACE AFIN DE LES ENTENDRE VOIRE MEME DE LES RECEVOIR LORS D’UN PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL QUI AURA LIEU LE MARDI 25 OCTOBRE 2O16 A LA MAIRIE DE SAINTE ROSE AFIN DE PORTER UNE SOLUTION DURABLE ETANT LE FACILITATEUR ENTRE LE TRIBUNAL DE COMMERCE ET DES AUTORITES PREFECTORALES IL Y A URGENCE CAR DEPUIS DE TRES NOMBREUSES ANNEES CE CONFLIT PERDURE ET LA COLERE GRONDE D’OU LA MOBILISATION MASSIVE DES AGRICULTEURS CE MATIN BLOQUANT LA ROUTE NATIONALE NO1 ENTRE DESHAIES ET SAINTE ROSE

MADAME LE MAIRE NOUSA LIVRE LES DOLEANCES QUI SERONT DE BATTUES LA SEMAINE PROCHAINE AFIN D’APPAISER CE CONFLIT DE TERRES AGRICOLES QUI N’A QUE TROP DURER.

DURANT UNE BONNE PARTIE DE LA JOURNEE DE CE JEUDI 2O OCTOBRE 2O16 LES FORCES DE L’ORDRE LA POLICE MUNICIPALE ET LES AGENTS DES ROUTES DE LA GUADELOUPE ETANT PRESENTES SUR LE TERRAIN AFIN DE DEVIER LA CIRCULATION VENANT DE POINTE A PITRE VERS CAFEEIRE OU PRENDRE LA ROUTE DES MAMELLES POUR SE RENDRE VERS DESHAIES POINTE NOIRE ET DANS LE SENS DESHAIES POINTE A PITRE CAR L’ON NE POUVAIT VRAIMENT PAS CIRCULER SUR LA RN1 QUI ETAIT TOTALEMENT BLOQUEE DANS LES DEUX SENS.

LE BARRAGE A ETE LIBERE EN MILIEU DE L’APRES MIDI APPAISANT AINSI LES VOITURES QUI ETAIENT PARALYSEES A LA LIBRE CIRCULATION DEPUIS LES 1ERES LUEURS DE L’AUBE.

DEPUIS LE BARRAGE AU COMTE DE LOHEAC A SAINTE ROSE :TEXTE ET CREDITS PHOTOS REPORTAGES ALAIN HANNIBAL PRESE OUTRE-MER ACTUALITE POUR CANAL 1O TELEVISION ET CORRESPONDANT PERMANENT DE 97LAND.COM LE SITE INFOS PARIS VIA LE SITE WEB tv ET INTERNET 97land.comDepuis 5 h du matin le jeudi 20 octobre on ne pouvait circuler entre Deshaies et Sainte rose sur la RN 2 à la suite d’un barrage érigé par le collectif de l’ouest de Sainte Rose et des environs du coté du Comte de Loheac en y déposant des chargements de cannes à sucre au travers de la route interdisant ainsi toute possibilité de circulation.

cose-2

Le porte-parole Nestor Jean Luc entouré de quelques agriculteurs en colère exprimaient leurs ras le bol sur un dossier litigieux relevant d’un conflit des terres qui les oppose à monsieur de Jaham.

cose-4

Ce lieu stratégique de mobilisation n’a pas été choisi par hasard car pas loin se dresse une usine désaffectée.

cose-3

Un conflit de terres, un conflit de titres de propriétés, un conflit d’ouvriers qui contestent les ordonnances de résultats prononces par les tribunaux dont leurs revendications ne sont pas résolues depuis des décennies, le COSE contestant la légitimité du titre de propriété d’Hubert de Jaham et évoquant le titre de propriété d’un ancien esclave Alma Almazor pour des terres situées entre Sainte-Rose et Deshaies, alors qu’aujourd’hui, ses descendants n’ont plus rien. cose-7

Le collectif de l’ouest de Sainte Rose et des environs demandait à la maire, sur place afin de les entendre, de les recevoir lors d’un prochain conseil municipal qui aura lieu le mardi 25 octobre 2016 à la mairie de Sainte Rose afin de porter une solution durable étant le facilitateur entre le tribunal de commerce et les autorités préfectorales.

Durant une bonne partie de la journée, les forces de l’ordre, la police municipale et les agents des routes de la Guadeloupe étaient présentes sur le terrain afin de devier la circulation, le barrage libéré en milieu de l’après-midi.

Texte et crédits photos reportage Alain Hannibal Presse Outre-mer


  1. cose-6Sainte-Rose est de nouveau le théâtre de lutte sur fond de régularisation foncière dans un conflit qui oppose le COSE à la CACL dirigée par Hubert de Jaham.
    Je rappelle que nous la municipalité de Sainte-Rose, avons jusque là joué un rôle de facilitateur entre les 2 parties et de manière tout à fait impartial.
    Aujourd’hui la Route Nationale 2 a été entravée depuis 5h du matin par les manifestants du Collectif COSÉ qui selon leurs dires n’avaient pas de lieu de destination pour le dépôt de leur canne à sucre car ils n’auraient pas trouvé l’Usine du Comté de Lohéac.
    Je ne suis et n’ai aucune autorité sur le Tribunal de Commerce, le Tribunal d’instance, le Tribunal administratif ou le Conseil d’état pour juger de la chose publique ou pour fournir des documents dont seules ces instances peuvent disposer.
    Mais dans un souci d’apaisement et pour permettre de débloquer les Sainte-Rosiens, les Deshaisiens et les Pointe-Noiriens notamment, j’ai accepté de réunir un conseil municipal d’urgence qui tentera de répondre aux nouvelles revendications du Collectif et aura permis dans un premier temps une circulation alternée.
    Dans la journée, les négociations ont pu avancer et vers 17h30 la circulation a pu être réouverte dans les 2 sens.
    Je me suis rendue sur place des les premières heures du barrage et me réjouis des résultats obtenus dans l’intérêt de tous.
    Mme le Maire de Sainte-Rose Claudine BAJAZET
Previous post

fin de l’épidémie de zika en Martinique

Next post

Gregory Blondin champion cycliste des Caraïbes

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *