Littérature

Au-Béraud, ou le quartier éphémère de Fort-de-France

« Au-Béraud, l’éphémère » est une œuvre de Jean-Pierre Arsaye à découvrir à la Bibliothèque Schœlcher, lors de la soirée littéraire de ce jeudi 28 avril 2016 à 18h30

Ce récit est à la fois celui d’un itinéraire et d’une enquête. L’itinéraire débute avec l’enfance du narrateur dans La Martinique des années 50-60 où son père, d’ascendance indienne, était contremaître de sucrerie-distillerie. De retour au pays, il mènera l’enquête pour découvrir les dessous historiques de l’ethnie indienne autrefois exclue au sein de la société créole.

Par le biais de témoignages, le lecteur voyage sur les traces mémorielles d’Au-Béraud, mythique quartier de Fort-de-France, disparu après avoir été ravagé en 1970 par une tempête tropicale. Là vivaient, en effet, des familles dont les ancêtres étaient venus, de l’Inde dravidienne, servir de main-d’œuvre dans les champs de cannes à sucre, après l’abolition de l’esclavage des Noirs en 1848.

Jean-Pierre Arsaye est originaire de la commune du François. Ancien professeur de Sciences naturelles, docteur en langues et cultures créoles, il signe ici un beau récit de vie, à la fois enquête sur le quartier indien disparu d’Au-Béraud et retour sur son enfance, à Bord d’Usine, au Robert.

Previous post

L'HOMMAGE AUX ABOLITIONNISTES

Next post

ARNAQUE AU BEBE A LA REUNION

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *