Divers

Assisse des Outre-mer : Un débat tronqué

Alain Plaisir revient sur le débat sur Guadeloupe 1ère sur les Assises des Outre-mer, une émission animée par Claude Danican et Eric Rayapin le 15 novembre dernier.

UN DEBAT TRONQUE !

Malgré toute la volonté des journalistes de cantonner le débat sur les Assises organisées par le gouvernement sur le droit commun, toutes les interventions menaient à la question du statut et de l’AUTONOMIE. Malheureusement, aucun autonomiste déclaré n’était invité par la direction de Guadeloupe 1ere. Ainsi les partisans de l’immobilisme se sont donnés à cœur joie.

Maillot jaune pour M-L Penchard qui a voulu faire croire aux téléspectateurs, que finalement, le problème n’était pas si grave et qu’en réalité, c’est l’Etat membre ( la France ) qui bloquait les initiatives de la généreuse Europe et qu’il suffisait, avec un peu d’énergie, de faire pression sur la France, pour l’Europe généreuse règle tous nos problèmes.

C’est vraiment du n’importe quoi ! En effet qui signe les accords de libre-échange avec différents pays, si ce n’est l’UE, Qui a une compétence pour les règles de la concurrence, si ce n’est l’Europe, qui impose la politique des travailleurs détachés si ce n’est l’ Europe, qui a une compétence en matière de pêche, si ce n’est l’Europe. Qui a exigé que la France réforme l’octroi de mer, dans le sens des intérêts de la concurrence extérieure, si ce n’est l’Europe. Qui parle de libre circulation des personnes, de marchandises des capitaux et des services, si ce n’est l’EUROPE. Qui nous impose une politique néolibérale, si ce n’est la France et l’Europe.

On a entendu d’autres intervenants critiquer la Guyane et la Martinique pour leur soi-disant mauvais choix… Quel manque de respect !

D’autres ont mélangé changement institutionnel et changement de statut etc… Ils ont parlé de Saint-Martin et omis Saint-Barthélemy… Ils ont fait, comme si tout allait bien en Guadeloupe, alors que plus de la moitié des communes sont en déficit, que l’eau ne coule pas dans des milliers de foyers, que le problème des déchets et des transports ne sont toujours pas réglés, que le chômage est au plus haut. Enfin que la Guadeloupe est considérée comme la Région la plus pauvre de France.

Quel impudeur ces élus guadeloupéens voulant donner des leçons au monde entier et en particulier à nos voisins.. Voisins, qui eux, ont décidé de prendre leurs responsabilités.

Bref, il faut un Pouvoir Guadeloupéen qui établisse de nouveaux rapports avec la France et l’Union Européenne. C’est dans ce sens que le CIPPA milite pour une large autonomie de la Guadeloupe.

Alain PLAISIR
Président du CIPPA

Previous post

Violences au Port à la Réunion

Next post

Max Mathiasin : J’ai connu ma grand-mère, qui m’a raconté son grand-père. Il est né en Afrique, en homme libre. Il a été capturé et vendu.

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *