Divers

ASCODELA : RETOUR VERS LE FUTUR

Après avoir entrepris un voyage temporel qui nous aura fait rebasculer dans l’espace-temps 2019-2020, la fusée ASCODELA poursuit dorénavant sa route vers les étoiles. Il a été nécessaire de nous arrimer pendant quelques mois à la station orbitale, de manière à éviter les débris spatiaux Covid.

La Covid 19 s’est installée sur la planète. L’actuelle pandémie représente « l’événement » par excellence, dont Ricoeur disait qu’il faut le respecter, lui et sa puissance d’ébranlement infinie, nous avertissait Anne Duji*.

Des êtres chers sont partis, le virus nous fait toujours mal. Le maléfique pathogène continue à modifier nos habitudes et notre façon de vivre. Les clubs de lecture mensuels de l’Ascodela, son temps des poètes, sa vie associative, sa programmation 2019-2020 forcément amputée, les discussions des passionnés du dernier vendredi du mois, à la Médiathèque du Gosier, partenaire indéfectible, nous ont terriblement manqué.

Depuis le confinement, aucun club de lecture n’a pu être tenu. Septembre et octobre n’ont pas dérogé à la règle avec les nouvelles mesures restrictives.

Nous semblons être ce soldat qui se réveille dans une tranchée creusée entre les deux lignes de front, couché sur une mine « antipersonnel » prête à exploser, comme dans « No man’s land » film bosniaque de Danis TANOVIC. Ce mort en sursis, au moindre mouvement, peut déclencher la déflagration fatale.

Les assauts du monstre contre la puissance de la vie, l’actuelle âpreté présente dans les relations personnelles, sociales, et économiques, semblent laisser peu de place à l’art et à la littérature. Mais l’épidémie n’est pas une apocalypse. Si elle suspend le temps, elle y est circonscrite. Il y aura un « après » dans lequel nous cherchons déjà à nous projeter, poursuivait Anne Duji.

Partis de l’année 2019, et propulsés en 2020, nous devions donc résoudre les paradoxes temporels provoqués par la crise COVID.

Nous avons voulu vous présenter la base de lancement où étaient réunis les équipements assurant la préparation finale et le lancement de notre véhicule aérospatial ASCODELA. Nos vols spatiaux sont des vols habités, avec des équipages humains à bord, à la différence des sondes spatiales contrôlées à distance.

Lors de l’ assemblée générale du 26/11/2019, le renouvellement du bureau et du conseil d’administration fut acté. Johanne Dahomais est devenue présidente de l’association et succède à Francine Cornély.

Nous avons salué le travail exceptionnel réalisé par Francine au cours de ces dernières années.

Les fusées de l’astronautique sont composées de plusieurs étages mis à feu successivement.

Le premier étage de notre fusée fut agencé avec les éléments suivants :
Estelle Sarah-Bulle « Là où les chiens aboient par la queue », et Ti Malo « Channla » le 18/10/2019, avec la présence de Ti Malo

Patricia Grace « Les yeux volés » 29/11/2019

15/12/2019 Déjeuner en musique de fin d’année au Restaurant A KA Diaz

Le deuxième étage nous a permis de présenter :
Gaël Octavia « La fin de Mame Baby » le 31/01/2020

Toni Morrisson « La source de l’amour propre » et « Vivre sur une Terre de violence » de Max Edinval le 21/02/2020

Le troisième étage, cloué au sol, comportait :

Le temps des poètes hommage à Max Rippon 27/03/2020
Les classiques de la littérature antillaise 24/04/2020
– Pluie et vent sur Télumée Miracle de Simone Schwartz-Bart
– Gouverneur de la rosée de Jacques Roumain
– Peau noire masque blanc Frantz Fanon
Les Maitres de la Guadeloupe Frédéric Régent 29/05/2020

Et nous pensions parachever notre mission galactique par un apéro littéraire (moment convivial pour clôturer la saison) le vendredi 26 juin.

Mais quand un lancement prévu n’est pas effectué, les équipes s’activent fiévreusement pour préparer le prochain tir ! L’espèce humaine n’arrête pas d’aller de conquête en conquête pour élargir ses horizons.

Pour vous repérer dans la masse des livres publiés comme chaque année, en septembre, l’ASCODELA a sélectionné pour vous 10 romans et ouvrages remarquables. Un bonus vous est offert en complément de cette liste avec Frantz Fanon, roman graphique, qui s’avère être une introduction originale à l’œuvre complexe de l’écrivain martiniquais.

Auteur                                                 Ouvrage, Edition                                   Critiques














Avertissement. Le voyage à bord de notre vaisseau spécial peut durer de nombreux mois . Il comprend toutefois un retour sur Terre. Prêts pour le départ ?

Daniel C. et Jeanine P.

*Le virus dans la cité, revue Esprit Mai 2020,

 

Previous post

Et le Réunionnais se découvrit avec des ongles longs

Next post

n’invitons pas la COVID en famille

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *