Divers

Nos artistes musiciens martiniquais n’ont pas de talent… Voyons, voyons !!!

C’est incroyable cette vision irréaliste de nous-mêmes. Voilà donc encore un autre exemple : le Guadeloupéen Arnaud Dolmen. Malheureusement pour lui, il est guadeloupéen, comme le sont d’autres talentueux artistes de haut niveau qui sont eux de la Martinique, plébiscités par les plus grands musiciens du monde, mais ils ne nous intéressent pas. Ils auraient dû avoir une autre nationalité pour avoir un peu de notre attention.

Opposer des musiciens martiniquais aux musiciens haïtiens, sous prétexte que les musiciens haïtiens mangent le pain des Martiniquais, est vraiment une fausse et mauvaise idée. Ce n’est certes pas un problème de compétence des artistes de notre île, vu qu’ils explosent de qualité et de richesses musicales quand ils sont ailleurs.
Leurs forces, leurs qualités, leurs compétences artistiques, ne s’affirment que là où on les aime. Là où ils reçoivent de la gratitude, de la reconnaissance. Là où ils sentent qu’ils servent à quelque chose.
L’art se traduit beaucoup dans l’émotion, les sentiments, l’affect. L’artiste a besoin de recevoir de l’amour beaucoup d’amour pour pouvoir en donner autant. Malheureusement cet amour, ce beaucoup d’amour, nous le réservons à d’autres.
Les goûts et les couleurs par principe ne se discutent pas, mais de là à arriver au stade de la déconsidération de nos artistes, c’est un pas que je n’ai vu franchir aucun peuple nulle part ailleurs. Même quand les gens d’autres pays n’aiment pas le style, la musique d’un de leurs artistes, ils ne le dénigrent pas, ne le dévalorisent pas, notamment face à d’autres artistes d’autres pays. Ailleurs, c’est une règle tacite de cœur, l’artiste d’un pays, même si sa musique ne plaît pas reste l’artiste du pays.
Quand je vois comment, KALASH, l’un des plus performants et talentueux artistes martiniquais de dancehall actuel, plébiscité en Europe, en Afrique, dans la Caraïbe et l’Océanie, est traité avec détestation par un grand nombre d’entre nous les Martiniquais, pour des raisons très futiles. Mais que dans le même temps par exemple l’artiste RIHANNA de la Barbade, est encensée, par cette même population de la Martinique, alors que l’on peut aussi considérer qu’elle est quelque peu sulfureuse, mais pour elle cela ne gêne personne chez nous on l’adore.
On comprend alors le souci, que représente cette attitude dans notre communauté martiniquaise. Malheureusement cela ne semble pas vouloir changer et semble être ancré dans notre culture locale, ce qui crée dans le pays un malaise invraisemblable.
Cette nouvelle publication, est principalement pour dire, que s’il devait y avoir un débat sur les raisons de l’échec de nos artistes en Martinique, il ne devrait certainement être porté sur les qualités, et le talent des artistes de notre pays. Le problème se trouve ailleurs.
Ketsia Jermidi Samson
Previous post

L'Aiglon du Lamentin à l'honneur sur SPORF

Next post

Nouvelle-Calédonie : déclaration d’Annick Girardin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *