Divers

Appel d’Ambition Guadeloupe pour le Rassemblement

Nous lançons aujourd’hui un Appel Citoyen suite à ces dernières Élections Présidentielles et Législatives puisque manifestement le Parti de l’Abstention a triomphé. Le Verdict des urnes est incontestable et irrévocable. Nous sommes irrémédiablement dans la phase de la « reconstruction » visant à défendre au mieux les intérêts de nos populations, surtout si nous ne voulons pas nous aussi sombrer dans la mélasse des « dégagés ».

Que chacun dorénavant prenne ses responsabilités.

La face de la Politique a changé, plus rien ne sera comme avant, et nous sommes les premiers, avant même le National, à avoir attiré l’attention selon laquelle de grandes mutations allaient s’imposer dans une société sclérosée et lymphatique.

Ambition Guadeloupe, lors des dernières Élections Régionales avait prédit la chute de l’ancien président et c’est naturellement que nous avons demandé de voter pour le Changement d’Avenir incarné par le nouveau. Nous avons fait 4500 voix sans moyens financiers aucuns, portées essentiellement grâce à la force de notre vision pour la Guadeloupe et la pertinence de notre discours pour conquérir le cœur des Guadeloupéens.

Nous avons circulé dans le tout pays, avec une petite « case créole » et le Pays nous a entendu ainsi que le Peuple de Guadeloupe. Nous avions senti et pressenti cette quête du changement tant espéré au sein d’une population désespérée et avide d’un
horizon plus ambitieux.

Dès la création d’Ambition Guadeloupe en 2014, nous avions constaté l’effritement voire l’effondrement de la stratégie de la Droite ainsi que celle de la Gauche. Ces Partis Politiques traditionnels depuis plus de trente ans ont chaque jour, élections après élections, démontré leur impossibilité à changer ou d’améliorer l’existant des citoyens. Pire, ils ont tué l’esprit, l’idée d’un réel possible ou même d’un possible réel, au sein duquel le rêve pouvait encore servir d’espérance pour un lendemain meilleur.

Notre réflexion commune nous a amené à comprendre définitivement que les idéologies de droite ou de gauche n’étaient plus à même de porter des solutions fiables et durables face aux maux de notre société. On ne se battait plus pour être de droite ou de gauche, l’alternance déguisée n’en était plus une. Nous assistions trois décennies depuis à une continuité moribonde où, Droite et Gauche menaient directement à la même débâcle.

Ces concepts qui furent objet de très nombreuses luttes politiques et sociales étaient devenus tous caduques et obsolètes. Ce phénomène était encore plus visible dans nos régions d’outre-mer parce que plus réduites.
Nous assistions encore une fois, à un éparpillement des forces politiques basées sur la différence certes nécessaire mais qui en fait, dans le fond, ne l’était pas.

Nous arrivions au même constat d’échec et de répulsion de la politique et de ses représentants. Il devenait alors évident que l’idéologie n’était plus capable de porter un quelconque changement pour améliorer quoi que ce soit ! D’où ce désaveux pour les élections marquées par une abstention insultante et inquiétante pour la bonne santé de notre Démocratie. Merci quelque part à tous ces abstentionnistes qui mettent à l’index la profondeur du mécontentement.

Bien avant Emmanuel Macron, actuel Président de la République Française, nous l’avions dit et prédit. Nous avions dit, ni Droite ni Gauche mais, avec la Droite et avec la Gauche. Tel fut notre conviction profonde dès 2014, aussi nos divergences devenaient une dynamique pour mieux penser et panser l’Avenir de notre Pays.

Notre campagne régionale l’atteste par nos discours et nos écrits. Tout le monde peut le vérifier et nombreux sont ceux qui, à l’époque nous riaient au nez. Raison pour croire, aujourd’hui et définitivement que nous serons mieux à même de trouver les
solutions aux maux qui gangrènent le développement de notre pays. Nous sommes la solution ce qui signifie que la solution est en nous !
Ambition Guadeloupe est né du constat de ce manque de réalisme des politiques empiriques et rétrogrades, toutes dans l’incapacité totale de régler les grandes problématiques du Pays. Nous parlons ici du problème de l’eau, du problème des transports, de la mort programmée de la filière canne, du problème de logement, du problème des impôts inappropriés au pays, du problème de la continuité territoriale, du problème de la santé avec un hôpital en déficit chronique, du problème démographique des îles du sud, du problème de la saturation du réseau routier qui commence d’où l’importance de réfléchir dès à présent sur les solutions éventuelles, du problème de la consommation et du trafic des stupéfiants, du problème de l’enchérissement de la vie, du problème de l’organisation de la commercialisation de la production locale, du problèmes des monopoles, etc. … etc.

La Politique est devenue la haine du peuple et les hommes politiques sont vus comme des parias. Comment une Démocratie a-t-elle pu à ce point dévaloriser et saborder ce qui jadis, fut son élévation et son émancipation ?

La Politique, par essence est une vocation on ne peut plus noble, mais certains politiciens ont tout fait pour casser l’image républicaine et le souhait de l’accession à un bonheur collectif du plus grand nombre.
Cette nouvelle décennie qui est en train de poindre sera celle de la réconciliation du peuple avec la politique et plus exactement du peuple avec ses représentants politiques.

Il faut le dire, il y aura du travail tellement cette crise a pu dégrader et souiller ceux qui, a priori avaient en charge de défendre les intérêts du Peuple. Il y a désormais un fossé abyssal entre le Peuple et la Politique.

L’homme politique est devenu un professionnel du sujet, et un redoutable carriériste prêt à tout pour défendre son beefsteak. D’une Démocratie, ils en ont fait une royauté déguisée où le népotisme est devenu un art et un arc pointé sur la nonchalance
d’un peuple statufié dans la misère et abandonné dans l’esclavage moderne du sous- emploi et du chômage. Il faut recréer un état d’esprit positif, une fraternité militante, dont le seul but est et sera la Guadeloupe !

Nous devons faire preuve de détermination, de mobilisation, d’engagement et de cohérence pour redonner espoir à nos compatriotes. Nous devons nous libérer des postures stériles, être plus à l’écoute du Peuple, dans le dialogue et l’échange pour dépasser nos clivages.
Aussi, il va falloir faire preuve de lucidité et d’humilité. L’heure est à la réconciliation pour la reconstruction de demain. Nous avons accusé réception des nombreux appels, nous avons écouté les doléances de chacun, nous savons que nos différences font notre richesse à tous.
Au nom de la Guadeloupe et pour la Guadeloupe, par le respect de nos populations et notre jeunesse, nous devons réussir et prouver au monde que ce Pays existe ! Pour cela soyons solidaires, soyons forts et mettons le cap sur notre intelligence commune.
Par cet ultime « Appel » de tous bords, nous voulons envoyer un signe déterminant afin de mobiliser toutes les énergies disponibles et constructives, tout en étant offensifs mais disciplinés, ayant pour ambition un seul mot d’ordre : LA GUADELOUPE !
Mettons-nous alors au travail ! Soyons dans l’action !

Bernard Leclaire, Président.
Christiane Delannay-Clara, Déléguée Générale.

Previous post

Retour en images sur le Haiti compas Festival

Next post

Le Festival Big Up 974

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *