EvénementsSociété

Annick Girardin : Une faute a été commise. Elle implique des réparations morales

Le mardi 10 avril la Commission temporaire d’information et de recherche historique remettait à la ministre des Outre-mer l’étude sur la transplantation de mineurs de La Réunion en France hexagonale. Des extraits du discours d’accompagnement et la synthèse du rapport.

@MOM

Je voudrais m’adresser plus particulièrement à tous les ex-mineurs déracinés. Tout déracinement est un traumatisme.

J’imagine vos souffrances subies, vos désarrois, vos arrachements, les obstacles rencontrés pour reconstituer votre histoire personnelle.

En un mot : votre identité. Votre situation ne suscite pas que de la compassion. Elle nous pousse, nous décideurs politiques, à agir.

C’est ce qui a poussé l’Assemblée nationale à voter une résolution reconnaissant que l’Etat a manqué à sa responsabilité  morale dans cette transplantation.

C’est ce qui a poussé le Gouvernement français à créer une Commission nationale pour étudier ce qui s’est passé. C’est ce qui a conduit à prendre les premières mesures vous concernant l’année dernière.

Votre histoire est spécifique : vous avez vécu un exil de 10 000 km. Mais ce phénomène a dépassé La Réunion. Le rapport montre à quel point des enfants de tous les départements de France ont fait l’objet de politiques autoritaires de déplacement.

Comme vous, des milliers d’enfants ont été placés par l’ASE dans des fermes ou des  institutions, loin de chez eux. Eux aussi ont subi un déracinement…

Le rapport de la commission émet des préconisations qui viennent s’ajouter aux engagements déjà pris par le passé. Je sais combien vous éprouvez des difficultés pour obtenir des informations sur vos origines. C’est pourquoi nous allons tout d’abord faciliter la recherche d’informations concernant vos dossiers.

… En parallèle, un travail est mené avec le département de La Réunion pour qu’à terme, l’ensemble des données soient gérées par un seul interlocuteur : le Conseil Départemental de La Réunion.

…D’autre part, le dispositif de financement des billets d’avions vers La Réunion va être pérennisé et sécurisé juridiquement à travers une convention avec le Conseil départemental de La Réunion.
A ce titre, un référent sera également nommé aux archives du Conseil départemental de La Réunion pour faciliter vos démarches.

Mesdames et messieurs, une faute a été commise et cette faute impose des réparations morales. C’est ce que préconise le rapport : notamment la création d’un lieu mémoriel, l’instauration d’une journée commémorative ou encore la place de cet épisode douloureux de l’histoire nationale dans l’enseignement et la recherche.

Toutes ces préconisations, pertinentes, méritent d’être affinées. Et rien ne sera fait sans vous.  Vous avez  déjà participé à la mise en œuvre des premières mesures, vous serez évidemment associées aux prochaines.
Ce rapport n’est pas une fin.  C’est une étape nouvelle vers la reconnaissance de votre propre histoire et, au-delà, de celle de tous les enfants déracinés de France.
Grâce à votre action auprès des politiques et des médias, votre histoire est maintenant connue et reconnue.
Ce rapport n’efface pas les fautes commises. Il n’exonère pas l’Etat de ses erreurs passées mais il a l’immense mérite de vous permettre de vous réapproprier votre passé.

Ce travail colossal de recherche est un point de départ pour vous aider à vous  reconstruire  et  vous permettre d’envisager l’avenir de façon apaisée.

Les trois ministres en charge du dossier présentes en cette occasion @ErickaBareigts

Previous post

Cinq raisons pour lesquelles Haïti devrait investir dans des villes résilientes

Next post

DU SEXE ET DES FEMMES NOIRES : JE JOUIS DONC JE SUIS ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *