Divers

Anne Hidalgo : « Paris et les Outre Mer ont une grande histoire commune »

Leur apport économique, culturel et social et mémoriel, la diversité de leurs origines géographiques et culturelles, aux quatre coins du monde, leur vitalité citoyenne et le symbole du vivre-ensemble qu’ils représentent, sont emblématiques des valeurs humanistes de Paris, ville-monde, ville-refuge, ville-espoir, ville de toutes les créativités.

C’est pourquoi Paris a toujours pris particulièrement en compte les Outre Mer, afin de les valoriser et répondre à leurs besoins et aspirations. Par ce qui a été réalisé pendant cette mandature, mais aussi par les projets structurants proposés pour les années qui viennent, Anne HIDALGO est aujourd’hui véritablement la candidate des Outre Mer, qui sont très visibles sur les listes de Paris En Commun.

  1. Paris s’est engagée depuis plusieurs années dans l’appui aux projets des associations ultramarines.
    Nous devons aujourd’hui aller plus loin : nous proposons la création d’un Conseil des Outre Mer parisiens, permettant aux associations et acteurs citoyens de porter plus facilement auprès de la Ville de Paris des propositions utiles dans tous les domaines (culture, mémoire, économie, social, jeunesse), via notamment les budgets participatifs.
  1. La Ville de Paris s’est fermement engagée dès 2013, aux côtés de l’Etat et de la Région Ile de France dans la création d’une Cité des Outre Mer. Après que la 1ère pierre en a été posée en mars 2017, le gouvernement actuel a abandonné pour des raisons politiciennes ce projet pourtant déjà financé et finalisé et la Région Ile de France a suivi.

    Les Outre Mer parisiens et franciliens ont pourtant besoin d’un lieu identifié destiné  à valoriser leurs atouts et renforcer leurs liens sur le territoire francilien.

    Nous souhaitons la création d’une Maison des Outre Mer, destinée à accueillir les projets mémoriels, liés en particulier à l’esclavage, ainsi que les actions associatives, citoyennes, sociales ou culturelles.

  1. Les cultures des Outre Mer, leur apport majeur à la littérature et à la langue française, méritent une valorisation accrue, à l’instar du récent prix Nobel alternatif de littérature décerné en 2018 à Maryse Condé, à qui Paris a décerné sa médaille Grand Vermeil.
    Pour cela, les œuvres des grands écrivains des Outre Mer seront valorisées au sein du réseau des bibliothèques de Paris et auprès des jeunes dans le secteur périscolaire.
  1. Les Outre Mer sont une part majeure de la fierté sportive de la France. Les JO de Paris 2024 sont l’occasion de le rappeler. C’est pourquoi une implication forte des Outre mer dans le destin olympique de Paris 2024 a été souhaitée, avec en particulier le choix de la Polynésie comme site d’épreuves olympiques, notamment le surf et de divers autres Outre mer comme sites d’entraînement des athlètes.

    Les Outre Mer seront aussi fortement présents dans l’héritage des JO de Paris 2024.

    Dans le cadre de l’Olympiade culturelle 2020-2024, les figures emblématiques des grands penseurs de l’Outre mer, et en particulier Aimé Césaire, seront mises à l’honneur, par des manifestations et événements culturels, artistiques, associatifs et d’animation, dont le Carnaval Tropical de Paris.

  1. Les Ultramarins, et en particulier les jeunes, n’ont pas toujours un accès facilité ou une information suffisante sur les divers services publics auxquels ils ont droit, ni sur leurs projets professionnels ou de vie.
    Les dispositifs d’information, notamment pour les jeunes, seront renforcés dans les arrondissements. Nous faciliterons la mise en oeuvre de leurs projets, valoriserons leurs talents et aiderons à leur insertion dans la vie professionnelle et citoyenne.
  1. Les Outre Mer sont une chance pour la France et pour Paris. Leur importance géopolitique, environnementale, culturelle s’est encore accrue. Au-delà de la France, et à la suite du Brexit, ils sont aujourd’hui les seuls territoires représentant l’Europe dans les 3 Océans.
    Nous renforcerons les coopérations entre Paris et les collectivités territoriales des Outre Mer et faciliterai leur inclusion dans les réseaux mondiaux de villes que Paris préside ou animeafin qu’ils trouvent une tribune pour faire valoir leurs spécificités et leurs atouts.
  1. Les Outre Mer subissent de plein fouet le réchauffement climatique. Paris les soutient lors des catastrophes naturelles comme les ouragans Irma à St Martin et Maria en Guadeloupe en 2017. Mais les conséquences sont aussi visibles au quotidien, dans les érosions de littoral, destruction des récifs coralliens ou apparition des algues Sargasses. 
    Paris épaulera les collectivités d’Outre mer dans leurs demandes de soutiens nationaux et européens, via notamment les dispositifs d’expertise juridique mis en place par le réseau C40 des grandes villes du monde engagées contre le réchauffement climatique.
  1. En matière de santé, deux fléaux majeurs encore trop méconnus en métropole touchent en particulier les Antillais, sur les territoires, mais aussi à Paris : la drépanocytose et le chlordécone. Paris est déjà très active en matière de dépistage et de prévention de la drépanocytose, avec le Centre d’Information et de Dépistage de la Drépanocytose et le soutien financier apporté aux associations.

    Nous souhaitons aller plus loin, et mettre en place à Paris, avec l’AP-HP, un dépistage systématique de la drépanocytose, comme c’est le cas en Outre Mer.

    Certains minimisent le scandale d’Etat que constitue le chlordécone et nient même son danger cancérigène, en particulier pour les Guadeloupéens et les Martiniquais. La Ville de Paris mettra en place avec l’AP-HP un dispositif d’information et sur les incidences et les risques du chlordécone pour les Ultramarins parisiens.

  1. Paris amplifiera aussi ses initiatives sur la visibilité des Outre Mer dans l’espace public et renforcera son travail de mémoire.

    Au cours de cette mandature, nous avons honoré Severiano de Heredia, Clarissa Jean-Philippe, Jane et Paulette Nardal, en attribuant leurs noms à des lieux parisiens. Seront bientôt inaugurés le jardin Solitude et les rues Toussaint Louverture et Edouard Glissant. Un lieu culturel ou associatif portera le nom de Jean Michel Martial. Je proposerai aussi une rue Suzanne Césaire. Ils portent la fierté et la mémoire des Outre Mer.

    Nous créerons des parcours mémoriels pour rappeler leurs histoires, et le sens qu’ils donnent à nos engagements de demain.

  1. Nous poursuivrons aussi les hommages rendus chaque 8 mai et 11 novembre aux soldats ultramarins morts pour la Francedevant la plaque en hommage aux soldats d’Outre Mer quai Henri IV, mais surtout par les ravivages de la Flamme sur la Tombe du Soldat Inconnu, à l’Arc de Triomphe. Car c’est en cet endroit que peut leur être témoignée la plus grande marque de respect.

 

Ils soutiennent Anne Hidalgo :

Jacques AMBROSIO – retraité – président d’association; Christian BAPTISTE – Maire de Sainte Anne (Guadeloupe); Ericka BAREIGTS – ancienne Ministre des Outre-Mer, Députée de la Réunion; Josette BOREL-LINCERTIN – Présidente du Conseil Départemental de la Guadeloupe; Chantal CLEM – Administratrice, Présidente de l’association Figures de Femmes Totem des Outre mer; Catherine CONCONNE – Sénatrice de la Martinique ; Jacques GALVANI – ancien Président du Club du 21ème siècle, Joby GARNIER – fondateur de l’Académie de l’art culinaire du monde créole; Sylvie GLISSANT – Artiste – Directrice de l’Institut du Tout Monde; Douglas GRESSIEUX – Responsable associatif dans le 20ème; Pierre KANUTY – Conseiller régional Ile de France; Didier LAGUERRE – Maire de Fort de France; Rosalie LAMIN – conseillère du 11ème; Serge LETCHIMY – Député de la Martinique; Brigitte LIQUARD – Chimiste; Chantal LOÏAL – Directrice artistique du Festival du Mois Kreyol; Angèle LOUVIERS – Avocate; Victorin LUREL – Ancien Ministre des Outre-Mer, Sénateur de la Guadeloupe; Louis-Joseph MANSCOUR – Ancien Député de la Martinique et Député Européen; Jacques MARTIAL – Artiste; George PAU-LANGEVIN Ancienne Ministre des Outre-Mer, Députée de Paris; José PENTOSCROPE – Président du CIFORDOM, fondateur du prix littéraire « Fetkann Maryse Condé »; Marie-Laure PHINERA-HORTH – Maire de Cayenne; Audrey PULVAR, militante féministe et écologiste; Firmine RICHARD – Comédienne; Wilna SAINT CYR – Présidente d’association, citoyenne d’honneur de Cayenne; Jean Jacques SEYMOUR – Journaliste; René SILO – Président de l’Association Pour la Promotion et le Développement des Sports Ultramarins APDSU; Théo SULPICE – Artiste, ambassadeur culturel de la Polynésie.

Previous post

Condoléances du préfet de La Réunion à la famille d'Alain-Marcel Vauthier

Next post

Karine Mousseau : Les touristes sont les bienvenus en Martinique !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *