Divers

ANGELIQUE SPINCER : STELLA ST MAUR POUR FINIR

La handballeuse Angélique Spincer est actuellement à l’île de la Réunion où elle fera une dernière pige avec la formation d’Issy Paris.

Invitée par le club dionysien de hand Ball qui fête ses 20 ans d’existence, la fille de Luderce accompagne son président Mr Siffre venu signer une convention avec le président du club hôte Fabrice Salai pour la mise en place d’actions entre les deux formations en vue du développement du hand ball féminin. A peine ce contrat signé, Angélique et ses coéquipières vice-championnes de France 2015 seront sur le terrain et joueront deux matchs amicaux dans le chef-lieu. Elles échangeront  avec les jeunes des écoles primaires de St Denis et les jeunes filles du club local.

Apres une carrière commencée très jeune dans les différents clubs de la région Parisienne, baignant dans une ambiance familiale adulant cette discipline (son  père a été le premier réunionnais à se frotter au hand ball de haut niveau au bataillon de Joinville et à Stella Saint Maur), elle découvrira le haut niveau avec son club d’Alfortville avant de se faire remarquer par le club Fleury les Aubrais. Pendant deux saisons elle jouera dans cette formation qui joue dans l’élite nationale. Une ascension qui va lui permettre de débuter en équipe de France dont elle portera les couleurs durant sept ans entre 2005 à 2012 avec un total de 239 matchs en bleu blanc rouge : un titre de vice-championne du monde en 2011 au Brésil, médaillée de bronze au championnat d’Europe en Suède en 2008. Ayant vécu de ses superbes moments en bleu, elle a mis un terme à sa carrière internationale depuis trois ans. Ironie du sort  elle a terminé son aventure en division 1 lors de la finale du championnat en s’inclinant  face à son avant dernier club de l’Elite Fleury les Aubrais.

Sa dernière sortie sous les couleurs  d’Issy Paris se fera sous les yeux de  sa famille puis elle en profitera pour se ressourcer.  Sa carrière se terminera dans trois ans avec  le club de Stella Saint Maur, club où son père a débuté sa carrière dans les années  80. Profitant également que le club joue en division 2 elle contribuera  à  porter son expérience pour aider ses jeunes partenaires à atteindre l’étage supérieur  et elle préparera sa reconversion, en charge du suivi des jeunes filles du centre de formation. L’histoire est belle pour Angélique !

Previous post

GUADELOUPE: EAU SECOURS ! LA SPIRALE INFERNALE

Next post

Algues sargasses : état de catastrophe naturelle en cours ?

Nacou

Nacou

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *