Société

AMBITION GUADELOUPE : En toute solidarité avec le BTP et le peuple guadeloupéen

Lors des Elections Régionales de Décembre 2015, AMBITION GUADELOUPE n’a eu de cesse d’alerter le Peuple Guadeloupéen, et les  Autorités  compétentes,  sur  l’extrême fragilité  et  l’effritement programmé du tissu économique du Pays. Nous  avons  mené  une  campagne  basée  sur  la  vérité  et l’objectivité ! Nous avons toujours dit que le Guadeloupéen doit voir, savoir et comprendre ce qui se passe.

Au-delà  des  mots,  ce  que  nous  disions  et ce  que  nous dénoncions, rentrait dans une oreille et ressortait de l’autre. Aujourd’hui  force  est  de  constater,  que  la  chienlit  s’installe  à nos  portes. Et  voilà  que les  socioprofessionnels  veulent  se  faire entendre aussi, et mieux encore, ils veulent que l’on apporte enfin des solutions à cette situation on ne peut plus calamiteuse et insupportable dans laquelle se trouve la Guadeloupe.

AMBITION  GUADELOUPE comprend  le  mouvement  de protestation manifesté par le monde du BTP. La gangrène s’est étalée au  niveau  des  DOM,  la  Guyane,  la  Martinique,  la  Réunion  et  la Guadeloupe  sont  face  à  un  mur au  pied  duquel,  on  verra  bien  qui seront les porteurs de solution ?

Cette  situation  n’a  que  trop  duré,  en  ces  temps  ô  combien difficile, où l’on  scande  à la  face  de tout  le  monde  qu’il  n’y  a pas, qu’il n’y a plus d’argent !

Que remarquons-nous ?
Les PDG des grandes entreprises multiplient par deux, par trois leurs rémunérations. Ils bénéficient de toutes espèces de retraites dites «  chapeaux  »  et  de  primes  de  départ,  se  payant  même  le  luxe  de retrouver du travail dans des firmes où ils gagnent encore davantage, alors que d’autres, sont sans-emploi, parfois même croupissent dans le chômage de longue durée. Le  CAC  40  n’a  jamais  été  aussi  riche,  et  les  Banques  n’ont jamais autant fait dans la spéculation.

Le Gouvernement veut passer en force par le 49.3 pour imposer la  loi  El  Khomri,  laquelle  loi  dans  son  essence  de  simplification  du Code  du  Travail  souhaite  au  contraire,  simplifier  le  turn-over anarchique dans les Entreprises. Le salarié ne sera plus qu’une quille à la merci du jeu du patron !
Le  monde  du  sport  de  haut  niveau  n’arrête  pas  d’insulter  et  de ridiculiser,  par  son  richissime opulence  l’indigence de  toute  une catégorie sociale qui s’enferme dans les bidonvilles et les ghettos. L’Etat ferait bien de réquisitionner certaines recettes des grands Matchs   de  foot   afin  de  renflouer  la  dette  nationale  et  de  lever  les verrous de la croissance.

Quand nous pensons que c’est un gouvernement de gauche qui a le  plus  privatisé  dans  les  années  quatre-vingt. L’Etat n’est  plus propriétaire  de  rien,  et  les  quelques  actions  qui  lui  restent,  ne  lui permettent plus le moindre poids.
Les  impôts,  nos  impôts  financent  le  budget  de  fonctionnement des  gouvernements.  La  décentralisation  puis  la  création  récente  du découpage  de  la  France  en  grandes  zones  de  partage  sous  forme d’agglomérations  surdimensionnées  …  toute  cette  réorganisation  est faite pour abuser les électeurs !

L’Etat ne sera plus responsable de rien puisque nos élus directs le  seront  tous  à  sa  place  !  Pour  cause de  mauvaise  gestion  l’Etat français va simplement se laver les mains, n’étant pas, n’étant plus un interlocuteur pour quoi que ce soit.
Cette  vague  de  privatisations  a  affaibli  l’image  et  la  capacité économique des gouvernements successifs, d’où cette oligarchie de la finance  qui  s’est  installée  à  mesure  que  la  tutelle  étatique  se désengageait de cette possibilité de réactivité.
On ne nous le dit pas encore, mais il faut le savoir, l’Etat français est  en  train  de  réfléchir  à  un  moyen  de  privatisation  totale  de l’Education Nationale. Ce projet serait en gestation depuis cinq ans !
Pour  quelles  raisons  croyez-vous  que  l’on  met  autant  d’argent dans  l’école  de  la  deuxième  chance  et  dans  les  structures  parallèles touchant à la formation en générale ? Dans les années à venir, prenons garde que l’école ne soit entièrement privatisée !
Il n’y a plus de rêve et le citoyen se sent largué, abandonné !

Jusqu’où  irons-nous  encore  ? Qu’attend  ce  monde  pour  enfin comprendre que la spéculation n’a que trop durée et qu’il est temps d’ouvrir  les  yeux  du  bon  sens  avant  l’explosion.  A  ce  rythme-là,  on finira  par  se  dire  que  l’explosion  est  peut-être  le  résultat  escompté, attendu ?
AMBITION GUADELOUPE, bien avant tout le monde, encore une fois, dès sa constitution, il y a deux ans, après s’être penchée sur l’état  de  déliquescence  la  Guadeloupe  et  du  monde,  avait  prédit l’affaiblissement moral des partis politiques.
Notre vision résolument moderne se veut de partager et d’ajuster toutes les solutions et les réflexions républicaines et démocratiques de nature à favoriser l’amélioration de la vie des citoyens.

Plus  aucun  parti  n’est  détenteur  d’une  idéologie  suffisamment forte et intègre pour oser montrer le chemin. Dès lors, qu’il n’y a plus ni droite ni gauche, nous sommes forcés de faire avec la droite et avec la  gauche.  Dans  cette  nouvelle  philosophie  du  faire,  un  élément semble capital : la dimension citoyenne alors prend toute sa grandeur et toute sa place.

Permettez-nous  de  sourire  lorsque  nous  entendons  aujourd’hui NKM dire qu’elle ne serait ni de droite et ni de gauche. Il en est de même  pour  RAMA  YADE.  L’actuel  Ministre  de  l’économie  E. MACRON lance un mouvement (En Marche), à résonance citoyenne, rassemblant  des  gens  de  droite  et  de  gauche.  Jacques  Attali,  illustre penseur français trouve obsolète l’idée d’un parti politique fondée sur une vision restrictive, en dehors des extrêmes.
Quand Edgar Morin parle de la pensée complexe et du choc des civilisations, il n’entrevoit pas la guérison du monde par la Politique, mais,  par  un  sursaut  citoyen  bien  au-delà  des  clivages  politiques, raciaux et religieux.
L’actuel  Président  français,  F. Hollande,  ancien  Secrétaire Général  du  Parti  Socialiste,  mène-t-il  une  politique  de  gauche  en France ?
Lorsque  nous  voyons  des  réactions  citoyennes  spontanées comme Nuits Debout, faisant appel au bon sens de la discussion pour entendre et comprendre l’existant… On peut se dire, qu’il y a quelque chose de nouveau qui prend forme dans l’air.
Alexandre Jardin lance un appel à une « Primaire des Français », avec son Mouvement Bleu Blanc Zèbre, afin de trouver qui sera et qui incarnerait au mieux le nouveau Président de la République du Pays. Il est  évident  qu’il  ne  le  voit  pas  parmi  ceux  qui,  depuis  des  lustres fanfaronnent  dans  le  désert.  Il  va même, jusqu’à parler  de  « l’obsolescence des partis politiques traditionnels… » !
AMBITION  GUADELOUPE,  sans  moyens  aucun,  a  su mobiliser  le  peuple  guadeloupéen  car  sa  révolte  aussi,  est  d’abord citoyenne, pour la prise de conscience et la participation du peuple à la gestion des affaires de la Cité.
Avant  d’autres,   avant  beaucoup  d’autres,  nous  l’avions  dit : notre  regard  est  avant-gardiste,  anticipateur  et  révolutionnaire  par rapport à l’immobilisme intellectuel et politique qui s’enracine.
Le Citoyen doit, de plus en plus, être acteur dans le monde où il vit. L’époque du professionnalisme politique est révolue !
Il  nous  faut  créer  un  autre  monde – il  nous  faut  ouvrir  de nouvelles portes dans le but d’aboutir vers un équilibre nouveau.
Le  Capitalisme  « sauvage »  a  enrichi  encore  davantage  les riches, au mépris de toute justice, où on voit s’agrandir la masse des laissés pour compte, où même la classe moyenne peine à maintenir le statut qui était le sien.
L’ascenseur social ne joue plus son rôledepuis belle lurette. Le fonctionnement  du  monopole  a  crée  une  classe  de  nantis  qui  se substitue à l’Etat –ils sont devenus un Etat dans l’Etat –et lorsqu’hier quelqu’un  disait  « notre  ennemie  est  la  finance »,  il  dénonçait  autre chose qu’une vérité cruciale. Mais, « il » n’a pas eu le courage de ses propres mots.
Le BTP se trouve dans un grand état de délabrement et les quatre DOM  lancent  le  «  même  »  cri  d’alarme.  Lorsqu’on  entend  le Responsable de la Sécurité Sociale dire que plus de 3500 Entreprises (en  Guadeloupe)  devraient  être  déjà  fermées  pour  cause  de  non versement des cotisations sociales, nous avons froid dans le dos.
Nous avertissons  solennellement  les  Autorités  face  à  cette situation intenable et explosive.
Non  seulement  la  commande  publique ne fonctionne plus  mais ce qui a été fait et réalisé, demeure encore en souffrance de règlement.
Le  temps  de  la réalisation  et  le  temps  où  il  faut  acquitter  les factures sont deux mondes ! Le Président Chalus affirmait récemment qu’il restait encore plus de 4000 000€ à verser pour solder la facture du Mémorial ACTe. Ceci explique cela !

Chers  Amis,  le  temps   de  la MOBILISATION a  sonné – le peuple  souverain  ne  doit  plus  accepter  d’être  dirigé  par  des incompétents – il  est  temps  d’être  réaliste  et  responsable en  faisant savoir notre mécontentement, mais aussi, surtout mobilisons-nous lors des échéances électorales à venir pour sanctionner ceux qui ont failli.

La Guadeloupe ne peut plus se payer le « luxe » de l’échec. La nouvelle  génération  qui  nous  regarde  n’acceptera  pas  qu’on  lui  vole pour la énième fois sa part de bonheur !

Bernard LECLAIRE,
Président Ambition Guadeloupe.

Previous post

La CTM et le CIRAD, partenaires en R&D pour une agriculture durable

Next post

Jesse Jackson : Ayez confiance en vous ! Croyez en vos capacités !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *