Divers

Alicia Aylies : une page se tourne dans 15 jours

Alicia Aylies est revenu déçue du concours Miss Univers de Las Vegas.  Parmi les 92 candidates, Miss France 2017, annoncée comme une des favorites, et qui espérait décrocher une écharpe, n’a pas convaincu.

« Je n’ai pas trop compris pourquoi je n’étais pas dans le Top 16. Tout me prouvait que j’avais des chances d’y être, a-t-elle expliqué. Mes interviews avec le jury s’étaient bien passées, quand je suis passée en maillot et en robe, Iris m’avait dit que j’étais bien sur scène. J’étais sûre de moi. J’y croyais. C’est comme ça ».

Elle tient à remercier ses supporters des quatre coins du monde : « Merci pour tout votre soutien et votre amour inconditionnel. Je suis très fière de notre parcours car oui nous l’avons fait ensemble ! Je vais maintenant me concentrer sur notre promotion de Miss France 2018 et ma remise de titre le 16 décembre ».

Sylvier Tellier, elle relativisait sa défaite : « On ne peut pas gagner tous les ans, il faut être sportif. Alicia a fait ce qu’elle a pu mais ça n’a pas suffi. On ne peut pas savoir ce qui s’est passé à la présélection. Elle s’est peut-être mis trop de pression ». Et au delà de l’élection, elle préférait retenir la « bonne nouvelle à annoncer » à Alicia : « On lui a décroché un contrat d’égérie pour une grande marque de cosmétique pour l’année prochaine ».

Encore donc 15 jours de couronne pour Alicia qui se souvient de la veille de l’élection dans TV Mag.

«La veille des présélections, nous étions toutes stressées. On devait préparer nos ongles et nos cheveux. Moi, je les avais nattés pour les lâcher le lendemain matin. Lors de cette journée, nous portons notre robe de gala et nous devons nous maquiller et nous coiffer toutes seules. Heureusement, on s’aide entre nous! Une fois prêtes, on attend toutes dans une même pièce fermée sans rien n’entendre de ce qui se passe à côté. Le passage se fait par ordre alphabétique. On fait un premier passage où l’on défile en robe puis on se présente au micro. Le jury pose ensuite quelques questions. Je me souviens que Sylvie Tellier m’a demandé si je me sentais prête à devenir Miss France le 17 décembre. Après, elle m’a dit: «Si tu gagnes, une fois que la couronne sera posée sur ta tête, tu ne pourras plus l’enlever…». Je sais que nous n’avons pas été nombreuses à avoir eu cette question. Cela m’a encore plus stressée. Je me suis dit, si ça se trouve, je vais être dans les 12 et là tout pourra se passer !..

Pour moi, cette journée de présélection est l’étape la plus importante du concours en dehors du jour J parce qu’on arrive dans les douze finalistes par nos propres moyens. En dehors de la beauté qui rentre évidemment en jeu, nous sommes jugées sur ce que l’on a dégagé et montré pendant la préparation mais aussi sur le comportement que l’on a eu. Pour moi, c’est grâce à nous-même si on en arrive là».

 

Previous post

CHU P-à-P/Abymes : le bilan final

Next post

Une grève dans les collectivités de Guadeloupe à compter du 4 décembre

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *