Culture

A L’INSTAR DE TABATHA, DES ANTILLAISES ICONES DU PORNO

Tabatha ( Adolescenza perversa, Sodomania The Baddest,) qui nous dit «  Il fallait que je fasse revivre Tabatha » et L., chair fraîche organique, pur beurre, élevée au grand air de Baie-Mahault en Guadeloupe, sont-elles devenues   « les meufs les plus puissantes de la cité  » ?* 

« L. nous a contactés car elle voulait  connaître l’excitation extrême de la caméra. De l’Oise où elle réside, suite à un changement de carrière professionnelle de ses parents, à l’Appartement du Vice, il n’y a qu’un pas qu’elle a franchi allègrement », annonce fièrement le site Jacquie et Michel.

« Donc, tu es guadeloupéenne, comme le réalisateur de l’émission », précise « l’accompagnateur » de L. « Il est du Gosier » .

L. est devenue une star, en quelques minutes. A son corps défendant ? Des millions de vues, et la voilà la jeune femme moquée ou admirée, traînée dans la boue ou propulsée icône du porno.

 

Nous continuons à explorer les arcanes du X. Les sites dédiés au porno représentent 30 % du trafic internet ! Pourquoi consommer du porno quand on pourrait profiter de chair fraîche organique, pur beurre, élevée au grand air ? interroge Le Monde du 27/05/2017.

Dans le monde enchanté de la pornographie, il n’y a à gérer aucune relation humaine, la cellulite n’existe pas. Non seulement les seins tiennent tout seuls, mais les pénis aussi. Selon une étude de 2016 publiée par l’International Journal of Adolescent, 10 % des étudiants consommateurs de porno ne se trouvaient plus vraiment intéressés par le sexe.

Dans un portrait publié en 2014 par Libération, Tabatha CASH précisait que son père était martiniquais. Elle a avoué avoir volontairement brouillé les pistes de ses origines familiales pendant de nombreuses années. Cette mère poule a beaucoup appréhendé de devoir révéler à ses deux enfants ses tournages sulfureux ( elle indique fièrement qu’ils ont tous les deux eu leur bac avant quinze ans), et ajoute : Il fallait que je fasse revivre Tabatha.

« Quand je me suis rendue compte que je ne les protégerais pas de mon passé, je suis descendue tout doucement de mon piédestal pour me remettre à mon juste niveau. Et je leur ai dit… » J’ai dit à mes enfants mon passé, pour qu’on ne leur apprenne pas autrement. Ils sont suffisamment grands  pour sélectionner ce qu’ils ne peuvent pas voir.

Tabatha Cash est lucide. Comment vouloir occulter, ou passer sous silence qu’on ait tourné dans du porno, alors que les images mondialisées circulent, sauf à être terriblement naïf ?

En janvier 2014, son mari Franck Vardon, fondateur et rédacteur en chef de la revue pornographique Hot Video, décède. Après 20 ans passés aux Etats-Unis, elle décide de reprendre les rênes de l’entreprise familiale. «  Je dois assurer le rôle de chef de famille ». Hot Video sera finalement vendu à la firme Jacquie et Michel.

De son vrai nom, Céline BARBE, l’ex-star porno a grandi dans le 93, et était l’actrice incontournable du X des années 90.

Elle a dressé son autoportrait dans le magazine Inrocks du 8/11/2014. Son père était un ancien voyou assagi, et sa mère une assistante de direction. Elle a aimé les mauvais garçons, les racailles, les voyous, les skins.

Elle fréquente une bande de loubards qui agressent les passagers dans le RER. « Rétrospectivement, ça fait peur », nous dit-elle. « Je n’avais aucune règle morale. Pourtant j’ai eu une enfance heureuse. Ma mère était une sainte. Pas assez castratrice, peut-être ».

A l’âge de 17 ans, elle se fait tatouer sur le sein droit une sorte de roue solaire, les «  Trois Sept », la croix des Africaaners, qui était un symbole adopté par les nazis, suite à sa rencontre avec un groupuscule d’extrême-droite ( erreur de jeunesse, précise-t-elle). Elle fréquentait Serge Ayoub, militant néo-nazi, qui ne se considère pas comme raciste, mais comme ethno-differentialiste ! «  Je pense que les hommes sont comme les chiens. Il y a les caniches et les lévriers. Moi je préfère les lévriers. »

Plus tard, elle le fera recouvrir le symbole d’une rose dont les épines sont les extrémités du tatouage précédent.

 

Elle pose nue dans Newlook à l’âge de 18 ans.

Elle fait sa première apparition professionnelle en tant qu’actrice dans un film gonzo réalisé pr Philippe COCHON, dans lequel elle assure une scène de gang-bang. La scène s’achève par une série d’éjaculations faciales ( bukkake), et se conclue par l’image de Tabatha filmée en gros plan, et souriante.

Elle se fait siliconer les seins, ( Les humoristes ont pu dire que Tabatha c’est Le Pen avec des nibards en plastoche), et adopte le pseudonyme de Tabatha Cash ( en référence à Tabatha, la petite fille du feuilleton Ma sorcière bien aimée, et à l’idée qu’elle se fait du porno, gagner de l’argent). Sa carrière débute véritablement en mai 1993 lorsqu’elle obtient un Hot d’or pour le film Rêves de cuir de Francis Leroi.

Elle tournera avec Roco Siffredi dans Casanova de Fred J. Lincoln et avec Tom Byron dans Les Folies de Tabatha d’Alex de Renzy. Elle accomplit ensuite une brève carrière en Italie en 1994, tournant notamment dans Marco Polo.

Elle tourne son dernier film en 1994, les Visiteurs, d’Alain Payet.

Elle ne cache pas qu’elle s’est droguée. Est-ce le lot commun d’une porn-star ( sexe, coke, autodestruction) ? Non assure-telle. La drogue était comme un élément d’excitation, un jeu.

Jacquie et Michel, l’entreprise qui héberge la vidéo de Ludmilla est une entreprise pornographique qui a comme spécialité de proposer des vidéos d’amatrices, ou réputées telles, (enseignante dans un lycée, éleveuse de poulets, serveuse de bar). C’ est une marque française déposée en 2004, dont le succès est fulgurant. Elle détient plusieurs sites pornographiques, organise des soirées en boîte de nuit, produit une bière et de multiples produits dérivés vendus chez Leclerc, Auchan, Cora , entre autres. Autrement dit, quand nous faisons nos courses, nous enrichissons l’industrie pornographique. Ils ont également leurs propres boutiques : Annecy, Nancy, Paris, Lyon, Marseille.

Housses de couette, boxers, chaussettes, ( voir l’article du Monde du 11 avril 2015 – Le succès du porno à la bonne franquette- , rien ne paraît leur résister. Les Enfoirés en 2016 rendent hommage à Jacquie et Michel, Cyril Hanouna et Canteloup leur font régulièrement de la pub, Cindy Lopes qui a participé à Secret Story tourne une vidéo porno qui a 6 millions de vues en une semaine, les présentatrices télé et actrices assurent regarder le site avec plaisir, comme Audrey LAMY qui indique avoir retrouvé une amie d’enfance dans un tournage porno.

Ils parrainent un club de football, et cherchent à devenir sponsors d’un club de Ligue 1.

Bientôt, il seront les leaders dans la lutte contre la pauvreté, si ça continue !

 

« La chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres

Fuir ! Là-bas fuir !

Je sens que des oiseaux sont ivres

D’être parmi l’écume inconnue et les cieux »

écrivait Mallarmé sans se douter que ses vers allaient être récupérés dans le présent article.

 

Fuir le porno ? Etre parmi l’écume inconnue et les cieux ? Mais dans le porno n’y a-t-il pas aussi en quelque sorte cette écume tant convoitée ?

RTL du 8/05/2015 nous livrait l’incroyable parcours d’un acteur porno dans un article ahurissant   « Le Japon en manque d’acteurs pornos ». Shimikeu, star du X, dans son pays, demande des renforts. Il a tourné dans plus de 7500 vidéos. Malgré ses qualités herculéennes, il n’en peut plus. Il a collectionné plus de 8 000 partenaires. «  Nous sommes de plus en plus rares, comme les pandas ». Il y a en effet 70 acteurs pour 10 000 actrices.Il lance un appel aux armes, en déplorant que les acteurs nippons soient moins nombreux que les tigres du Bengale en liberté.

Les sociologues femmes japonaises s’émeuvent de cet état de fait. Ce serait à cause «  des hommes herbivores », en japonais les sohoku danshi qui auraient remplacé le mâle viril aux vertus ancestrales.

Le réalisateur Tohjiro reconnaît le problème. «  Tout est dans le mental. Le sexe c’est difficile. Comme dans le football, il n’y a qu’un Ronaldo et qu’un Messi »

 

* Tabatha CASH a interprété le rôle de Sahlia dans Raî (1995), qui devient «  la meuf la plus puissante de la cité »

Previous post

PAS DE CIGUATERA EN GUADELOUPE A CE JOUR

Next post

Cyclisme : Isabel Maria Franco Fernandes, celle qui fait trembler la Guadeloupe

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *