EvénementsSports

A LA CONQUÊTE DE L’OR AU KAZAKHSTAN

C’est au Kazakhstan que se déroulent les championnats du monde de judo séniors individuels et par équipes débutés depuis lundi décevants pour nos ultramarins Amandine Buchard auteur d’une faute en fin de combat ainsi que Loïc Korval mardi de l’OMS Pointe à Pitre Judo. Mais d’autres chances sont possibles ce weekend.

fanny estelle posvite

Fanny-Estelle Posvite de la Guadeloupe avant son premier combat retenait que le stage de préparation à Houlgate était très pluvieux, celui de Montpellier ensoleillé. « J’ai besoin de soleil » dit-elle en riant. Puis continuant plus sérieusement « Mon objectif en début compétition est de remporter une médaille. Si c’est la plus belle, tant mieux. Etre la reine du monde en -70 kgs est un rêve. Mes adversaires principales sont la colombienne Yuri Alvear, la néerlandaise Kim Polling, mais les autres sont venues avec le même objectif ».

emilie andeol

La journée de samedi sera riche en émotions avec tout d’abord la martiniquaise Emilie Andeol de Red Star Champigny en + de 78 kg venue chercher un titre. « Je me trouve bien, je suis en phase avec cette compétition. La journée peut être pour moi. L’année dernière, j’avais un tout autre état d’esprit. Je sais que quand je suis en compétition, je combats complètement différemment qu’à l’entraînement. Pour me déstresser, j’ai pris soin de moi : j’ai été au cinéma, dans un spa, une vie de fille normale. C’est bon pour le moral !  ».

Enfin c’est un Teddy Riner décontracté que nous avons rencontré. Le judoka plurimédaillé n’esquive pas les questions et semble avoir atteint un état de sagesse absolu.

Teddy Riner en compagnie de Franck Zami

Teddy Riner en compagnie de Franck Zami

A propos de sa préparation physique, il estime que « La forme est au top. L’été a été cool. On s’est bien préparé pour ce championnat on a fait ce qu’il fallait pour se mettre à 100 % et être prêt le jour J qu’on attend sereinement. Je pense m’être posé les bonnes questions. On a eu énormément de stages avec beaucoup de partenaires en face. On a eu toutes les cartes en main. Maintenant il n’y a plus qu’à… ».

Aux interrogations sur sa motivation et son envie de gagner, il confie ne pas être rassasié. « J’ai encore envie de faire de belles choses. On m’a donné l’opportunité de pratiquer ce sport. Je l’aime, je m’éclate… Le jour où je n’aurai plus faim, plus envie alors à ce moment je tournerai la page, mais pour l’instant j’ai encore la capacité à aller chercher des médailles. Je vais essayer de le faire bien. Je m’amuse, je me fais plaisir ».

Les problèmes de santé émaillant l’avant stage sont derrière lui. « Mes petits pépins physiques sont réglés. La blessure, on le sait, fait partie de la vie d’un sportif de haut niveau. Il y a des hauts et des bas. Maintenant il s’agit de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Quand on trouve la réponse à la question sur ce qui a manqué dans son hygiène de vie, c’est savoir ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire ».

Le septuple champion du monde espère bien battre le record de titres mondiaux qu’il détient avec Ryoko Tamura-Tani. Dimanche, place aux compétitions par équipes.

Franck Zami

 

 

Previous post

ERIKA : Que d'eau, que d'eau !

Next post

AS-TU CHOISI TON BOUC EMISSAIRE ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *