Culture

A Boston, Archer ne sera plus aux pieds du « libérateur » Lincoln

«Alors que nous menons un combat pour faire de Boston une ville plus juste, il est important que nous regardions les histoires racontées par l’art public dans nos quartiers», a déclaré le maire Walsh dans un communiqué. «Après avoir engagé une reflexion, il est clair que les résidents et les visiteurs de Boston sont mal à l’aise avec cette statue et sa représentation réductrice du rôle de l’homme noir dans le mouvement abolitionniste. Je soutiens pleinement la décision de suppression de la Boston Art Commission et je les remercie pour leur travail. »

La Commission prévoit d’ajouter une documentation détaillée de la statue à ses archives, des photos, une numérisation 3D et l’historique du retrait. La date de suppression n’a pas encore été décidée.

«L’art public narre des histoires au niveau de la rue. En tant que telle, l’imagerie devrait frapper le cœur et engager l’esprit », a déclaré Ekua Holmes, vice-président de la Boston Art Commission dans un communiqué. « Ce que j’ai compris aujourd’hui, c’est la douleur engendrée par la vue de cette statue. A Boston, nous ne devrions pas avoir des œuvres qui font honte à un groupe de personnes, et cela dans tous les États-Unis. »

Previous post

Hugues Pagesy : La commune est le bien commun !

Next post

En Guadeloupe, la chute des icônes et des dinosaures

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *