Sports

9ème jeux : la Réunion maître à domicile

 

Les 9ème Jeux des îles de l’océan indien se sont terminés par la cérémonie de clôture au stade de Saint Paul. Mais avant cette grande fête réunissant les sportifs des 6 îles exceptées les Comores parties depuis le weekend de la cérémonie d’ouverture, le problème du drapeau ou un officiel avait enlevé celui de Madagascar des mains d’une athlète lors de l’épreuve de 3000m steeple et l’arrêt des hymnes lors des cérémonies des médailles, on pouvait se demander comment allaient réagir les sportifs. Heureusement, les champions et le public étaient de concert pour chanter leurs hymnes a capella.

L’un de plus gros problèmes est la disqualification  de la Réunion en volley ball féminine et la charte des jeux article 28 remise en cause concernant un non natif de l’ile  à l’image  de Myriam Kloster qui a été salie si on écoute les différentes délégations.

Les jeux ont été remportés par les sportifs du 974 qui devancent  Maurice et Madagascar qui prend la troisième au nez à la barbe des Seychelles.

reunion jeux 14

 

Dans les gymnases ou sur le stade les réunionnais ont défendu becs et ongles leur couleurs et dans les quatre sports collectifs la Réunion était à deux doigts de faire un grand chelem en remportant 7 médailles d’or sur 8 possibles.

En volley ball les filles hors course les garçons de l’ex international français Rivo ont remporté leur première médaille d’or en gagnant face au tenant du titre les Seychellois 3 sets à 1.

Dans les trois confrontations Réunio-Mahoraise les locaux n’ont pas laissé les sportifs de l’ile aux parfums s’imposer en hand ball. Sous l’impulsion de l’ex championne du monde Leila Lejeune Ducheman, ses partenaires se sont imposées face à leur homologue 33 à 20. Chez les garçons les partenaires de Frederick Budel ont battu les Mahorais 26-21.

Enfin la dernière confrontation des français de l’océan indien  était en football ou les garçons de Jean Pierre Bade pour sa dernière à la tête du club R et sa 3ème médaille d’or, 2 comme coach 1 et comme joueur il y a 36 ans, en gagnant sur le score de 3 buts à 1. Face à la grande ile, la Réunion n’a pas failli également en football féminine une grande première pour ces demoiselles coachées par Housseman Gangate  en battant les Malgaches 3 buts à 1.reunion jeux 12

En basket ball doublé de la  Réunion en féminine après  plusieurs échecs dans les précédentes éditions avec la médaille d’argent. Les joueuses de l’ile bourbon ont inscrit leur nom à l’histoire des jeux en gagnant contre les joueuses de la grande ile 60 à 45. Leurs homologues masculins grâce à plusieurs kreopolitains emmenés par Mickael Var ont battu les malgaches 80 à 74.

reunion jeux 15

 

Que retenir encore ?

La belle razzia des locaux en judo emmenés par le quintuple médaillé d’or champion Thierry Grimaud qui tirera sa révérence.

La natation avec Alizée Morel qui a remporté 8 Médailles d’or dépassant à l’occasion son père Jean Yves qui avait glané 6 médailles aux premiers jeux de 1979.

La belle moisson de médailles gagnées par les joueurs de tennis de table locaux.

Les Mauriciens ont dominé le badminton et l’athlétisme et gagnent la course en ligne en vélo empêchant la Réunion de faire le grand chelem après les deux victoires contre la montre individuel et par équipe.

reunion jeux  11

Les Malgaches  impériaux en tennis.

Les coups cœur en athlétisme : la première médaille d’or des Maldives sur l’épreuve reine de la piste sur 100m avec Saaid Hassan qui mis tout le monde d’accord.

Le triplé historique des Mahorais au javelot  et la belle victoire de l’international de triathlon David Hauss au 5000m en faisant des petits pas de maloya à dix mètres de l’arrivée.

La participation des sportifs handicapés dans deux épreuves d’athlétisme où l’athlète international handisport Elvina vidot au 100m non voyant a été disqualifié et les larmes du sportif déficient intellectuel  vainqueur du lancer de poids Margaret Gustave.

La boxe aussi a permis aux Réunionnais d’obtenir 5 médailles d’or et surtout la victoire de Marcus Gevia qui lui permet d’oublier sa déception pour sa non sélection en équipe de France aux JO de Rio 2016.

Les différents exploits ont été suivis dans tous les sites sportifs par le public venu nombreux les encourager. Les jeux 2015 sont terminés vive les jeux de 2019 qui auront lieu aux Comores en espérant que le sport reprenne ses droits sur la politique.

Previous post

UNE BELLE PROGRESSION DE L'ATHLETISME REUNIONNAIS

Next post

LA  CARTE  COLIBRI POUR VOYAGER EN GUADELOUPE

Nacou

Nacou

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *