Société

59 % de nos sondés disent non à une réforme du congé bonifié

Merci aux 317 lecteurs qui ont bien voulu participer à ce sondage. C’est beaucoup et peu à la fois. C’est beaucoup car vos nombreux  commentaires et coups de gueule démontrent qu’un espace de dialogue et la possibilité de s’exprimer à ce sujet vous sont niés. Solène s’est découverte macroniste à cette occasion « J’ai voté pour lui (Emmanuel Macron, n.d.l.r) sans passion. Mais au moins, il a évoqué le sujet. Pourquoi n’organise-t-on pas un vrai débat ? » 317 c’est peu aussi, notre sondage n’étant qu’une estimation, notre échantillon limité et basé sur le volontariat, mais il a au moins le mérite d’exister.

La réforme ? Non à 58,7 %

Près de 59 % des sondés ne veulent pas de modifications de leurs congés. « Ne pas lâcher la proie pour l’ombre » résume ainsi Paul du Finistère. Ernest a une formule plus lapidaire : « Pa manyé konjé en mwen » (Ne touchez pas à mon congé). Emmanuelle originaire du Lorrain s’inquiète : « Les déclarations de Macron n’augurent rien de bon. Les billets d’avion ne baisseront pas. On nous promettra de discuter avec les compagnies aériennes. Au final, seuls les congés bonifiés seront touchés et cela aura un impact direct sur nos familles ».

A l’inverse, Karine dans la fonction publique hospitalière souhaite des changements « C’est ingérable le système des bonifiés. Je veux pouvoir retourner dans mon île sans culpabiliser par rapport aux collègues ». Une thématique reprise par Stéphanie qui pense que « le congé bonifié est un repoussoir pour être recruté dans une collectivité. Les R.H se sont passés le mot, c’est devenu un critère éliminatoire. C’est injuste mais on peut les comprendre ».

Tous les 2 ans ou les 3 ans ?

Pour tous ceux opposés à la réforme, l’amplitude des 3 ans est donc légitimement choisie. Mais l’idée d’un voyage tous les 2 ans séduit. « Pour les enfants, ça serait mieux. Je le vois avec mon fils qui devra se réadapter en Guadeloupe en juillet après 3 ans sans contact. Il avait 9 ans, il en aura 12, ce n’est plus la même personne » nous explique Yvana.

Max lui prône pour une réforme plus adaptée au monde moderne « J’ai 56 ans. Quand j’ai commencé, on voyageait beaucoup moins. Je rentrais vraiment tous les 3 ans avec le bonifié. Maintenant, je voyage chaque année à mes frais. Je ne sais pas si j’en bénéficierai, mais pour les jeunes qui commencent, ça serait une bouffée d’oxygène ».

60 jours sinon rien

Nos sondés tiennent à leurs congés traditionnels sur la base des 65 jours, le pourcentage se retrouvant à l’identique pour les questions 1 et 3. Les réformistes eux sont partagés sur la durée.

1 sondé sur 4 serait favorable à un congé basé sur 45 jours. Patrick précise  » Diminuer le nombre de jours afin de voyager plus régulièrement. Calculateur, Marco imagine une réduction à 30 jours. « Avec le système actuel, sur 13 ans, cela représente 325 jours de bonifié. En réduisant à 30 jours, on arrive à 210 jours bonifiés. Avec moins d’enfants en charge qu’avant, imaginez le bénéfice ! »

Tous ces arguments sont réfutés par Camille : « Maintenant, vous n’êtes pas obligé de prendre tous vos jours. Il y a des textes qui régissent le bonifié, puis des situations personnelles. On ne peut pas prendre en compte les demandes individuelles. Je connais des gens qui pourraient partir mais pour différentes raisons (financières, familiales, …) y renoncent ».

Le mot de la fin reviendra à Michelle « On verra si les politiques débattront des politiques tarifaires des compagnies aériennes car on veut nous expliquer que c’est la faute des bonifiés si les tarifs sont élevés en juillet, août. Ou pour être plus clair, c’est à cause des Antillais… que les tarifs sont si élevés pour les Antilles ».

Previous post

La martiniquaise Aimée Gestelle, reconnue "chahida" (martyre) en Algérie ?

Next post

La position du CREFOM sur l'éventualité de la suppression de France Ô

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Francis
    novembre 20, 2017 at 10:06 — Répondre

    Je ne sais pas d’où viennent vos chiffres. Autour de moi, il n’y a pas une personne qui veut changer son bonifié.
    IL y a de quoi se poser des questions ??????????

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *