Culture

40 nuances de Viviane au Zénith

Elle revient avec un spectacle qui se veut un best-of de ses personnages les plus célèbres dont Zéphérine, Chou, Katchopine… Viviane Emigré a de nouvelles confidences à faire à son public le 28 mai au Zénith à travers ses 40 Vivianes. 

 

97L : Viviane, c’est le 2ème Zénith de votre carrière. Est-ce une consécration ?

On dit ça mais pour moi la consécration serait de participer à « Juste pour Rire » le festival qui a lieu chaque année à Montréal au Québec. C’est le plus gros événement du genre au monde. C’est mon rêve.

97L : Avez-vous eu la fibre artistique dès petite ?

Oui c’est pour cela que je n’ai rien fait à l’école. J’ai plus appris à l’école de la vie et de la rue que dans les locaux scolaires.

97L : Quelle est la source de votre inspiration ?

J’observe les gens autour de moi. Chacun m’apporte du grain à moudre même si c’est involontaire. Mes sketchs sont des scènes de la vie quotidienne. Je regarde les faits, j’écoute les histoires, je scrute la vie.

97L : On sait moins que vous êtes comédienne.

Je privilégie cependant la partie humour. Je suis plus tranquille en tant qu’humoriste. La comédie ça m’arrive, avec des rôles qui sont de nouvelles expériences, des compléments.

97L : Quel regard avez-vous sur les événements en Guyane ?

Pour les événements qui ne sont toujours pas terminés, on attend, il y a un nouveau gouvernement : voyons ce qu’il va proposer. On est toujours mobilisés et déterminés mais surtout on n’est plus pareils parce qu’on ne sait pas où on va. On ne sait pas à quelle sauce on va nous manger mais surtout on sait ce qu’on ne veut plus. On est toujours déterminés.

97L : Mais vous personnellement…

La considération pour le porte-monnaie de la France. Quand la fusée décolle, ce sont des milliards en jeu et nous ne voyons rien pour nous. Nous demandons un peu de considération et de respect.

97L : Les 40 Viviane ne sont-elles pas le résumé de la vie de toutes les femmes ?

Mais je parle des hommes aussi largement. Et contrairement à ce que vous pensez, je n’en dis que du bien. Mon jugement est objectif. Je dis la vérité sur eux donc je n’en dis que du bien.

Franchement, pour les rapports homme/femme, il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions. On est « chiffonné, froissé » un moment mais tout cela n’est pas très grave. Il faut relativiser quand on voit ce qui se passe dans le monde.

97L : Le mot de  la fin

J’ai envie de dire : aimez-vous, c’est simple. Aimons-nous. Aimons-nous. Et arrêtons avec les jugements perpétuels. Acceptons-nous tels que nous sommes.

Harry Jeanne

Previous post

Bon Jeudi d'ascension. A demain !

Next post

RETOUR SUR LE CARNAVAL DE CHILLY MAZARIN EN IMAGES

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *