Société

Mars 67, il y a 50 ans Srnsky lachait son chien sur Balzinc

Le lundi 20 mars 1967,  Srnsky, patron d’un magasin de chaussures à Basse-Terre « Le Sans Pareil », voulant interdire à Raphaël Balzinc, cordonnier infirme de son état, de pratiquer son activité devant son commerce, lâche sur lui son berger allemand aux cris de « Dis bonjour au nègre ! ». La foule se révolte. Les voitures de Srnsky sont renversées, sa boutique saccagée, lui réussit à s’échapper.

Des scènes d’émeutes ont lieu à Basse-Terre puis à Pointe-à-Pitre engendrant de nombreux blessés. Le magasin du frère de Srnsky est dynamité à Pointe à Pitre. Le préfet Bolotte déclare à la radio comprendre cette colère et que le coupable sera poursuivi. Il n’en fera rien et instaure un couvre feu à Basse Terre.

Le 24 mai, les ouvriers du bâtiment se sont mettent en grève, réclamant 2 % d’augmentation. La situation est explosive. Le 27 mai une réunion à la Chambre de Commerce tourne court. Le préfet  donne l’ordre de  « (faire) usage de toutes les armes ». Les forces de l’ordre ouvriront le feu sans sommation sur les manifestants avant de se déchaîner au hasard des rencontres.

Le bilan officiel est de 8 morts. En 1985, le ministre de l’Outre-mer, Georges Lemoine parle officiellement de 87 morts. Christiane Taubira avance le chiffre de 100 morts. Qu’en est-il réellement ?

Rdv 14h00 Salle du marché de Cachan
Situé 04 rue des Saussaies – 94230 CACHAN.
RER B Arcueil Cachan – bus 187 arret Divison Leclerc Camille Desmoulins.

Previous post

Le BUMIDOM, La vérité !

Next post

Les 8 finalistes pour le titre de reine du Carnaval Tropical de Paris

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHARE

Mars 67, il y a 50 ans Srnsky lachait son chien sur Balzinc